Vous êtes ici:

OGM - Pesticides

Projet de nouveau règlement européen pour l'AB

Consultez notre dossier d'information

Dans la presse

Non au Sulfoxaflor

Stop Glyphosate

OGM

Rechercher:

Général:

Page d'accueil

Nos thèmes

Nos évènements

Nos services

Rejoignez-nous ...

Nos actions

Divers


--- NEWS ---

- - - - - - - - - - - - - - - -

Relisez la réaction du Ministre wallon de l'Agriculture, René Collin et Claude Rolin, Député européen, qui partagent les craintes de Nature & Progrès Belgique pour le bio !
http://collin.wallonie.be/label-bio-menac-refuser-le-sabotage

Ne laissez pas l’Europe autoriser les pesticides dans les produits bio, signez la pétition et surtout partagez-la au maximum !

Des pesticides dans la bio, jamais !

Le règlement européen pour l’agriculture biologique est actuellement en cours de révision. Parmi les différentes modifications concernant la production animale ou végétale se trouve une possibilité de tolérance aux pesticides dans les produits bio.

La détection de pesticides dans les produits biologiques mène actuellement à une perte du label bio. Si les cas de fraude sont extrêmement rares, il arrive néanmoins que des contaminations accidentelles se produisent lors du transport, du stockage des produits ou de la culture (dérives de champs voisins).

Le nouveau projet de règlement européen prévoit quant à lui de ne décertifier un produit bio contaminé qu’en cas de faute de l’opérateur (traitement, négligence,…). Si la faute ne peut être prouvée, on parlera alors de contamination accidentelle et en dessous d’un certain seuil de pollution, les produits pourraient être commercialisés sous le label bio.

Il s’agit donc purement et simplement de tolérer un certain niveau de présence de pesticides dans les produits biologiques !

Pour Nature & Progrès Belgique, une adoption des textes actuellement en négociation est impensable. Il est hors de question de faire reculer l’agriculture biologique en tolérant la présence de pesticides dans les produits proposés aux consommateurs sous le label bio.

L’association revendique dès lors la mise en place d’un seuil zéro-pesticides harmonisé pour tous les Etats-membres, c’est-à-dire une décertification des produits bio dès que la présence de pesticides est détectée.