NON au glyphosate 

AB © Nature Progrès Belgique

Ce court message ne prendra qu’une minute de votre temps mais il peut avoir un réel impact, comme en Italie où, la semaine dernière, suite à une telle action, le ministre de l’agriculture a annoncé qu’il était contre la ré-autorisation du glyphosate.

Interpellez Denis Ducarme  pour dire non au glyphosate ! Dernière ligne droite, il nous reste quelques jours pour agir !

Vous trouverez ci-dessous des exemples de messages que vous pourriez laisser sur les réseaux sociaux :

- Monsieur le Ministre, il n’est plus temps d’attendre, il faut interdire le #glyphosate !

- Monsieur le Ministre, nous voulons une politique agricole et alimentaire qui protège notre santé. Vous vous devez donc d’interdire le #glyphosate, et ce, sans condition aucune.

- Monsieur le Ministre, nous voulons une agriculture saine qui passe par l’utilisation d’alternatives aux pesticides chimiques de synthèse. C’est pourquoi vous devez devez refuser la ré-autorisation du #glyphosate, et ce, sans condition.

- Monsieur le Ministre, les alternatives aux pesticides existent ! C’est pourquoi vous devez dire non à la ré-autorisation du #glyphosate sans condition aucune.

Envoyez-lui votre propre mail, ou inspirez-vous de l'exemple de message que nous proposons :

Monsieur le Ministre,

A l’occasion du vote prochain sur la ré-autorisation du glyphosate en Europe, je souhaite vous interpeller sur les dangers sanitaires et environnementaux de cette substance.

En effet, non seulement le glyphosate a été classé cancérogène probable pour l’Homme par l’OMS en mars 2015, mais il est également nocif pour l’environnement puisque parmi les premiers polluants des eaux de surface.

De plus, les récentes révélations des “Monsanto Papers” - sur comment Monsanto a organisé la désinformation totale et discrédité des études scientifiques - sont scandaleuses ! Cela devrait suffire à interdire, dès à présent, le glyphosate en Europe et en Belgique.

Si nous ne voulons plus du glyphosate aujourd’hui, c’est bien sûr parce qu’il est nocif pour notre santé et notre environnement. Nous avons déjà les alternatives qui permettent de désherber mécaniquement ou d'utiliser des méthodes agronomiques (rotations de cultures, associations de cultures…) qui sont saines pour les agriculteurs, les consommateurs et l’environnement.

Pour toutes ces raisons, je me joins aujourd’hui aux 1.870.065 européens qui ont signé l’initiative citoyenne européenne visant à interdire le glyphosate, pour vous demander de voter contre une ré-autorisation et ce dès maintenant.

Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, mes salutations les plus distinguées.

Envoyer un mail Lui Laisser un message sur les réseaux sociaux Action faite en partenariat avec : Agissez !