Vous êtes ici:

La revue Valériane

Nos analyses

Nos études

Pourquoi les gens ne changent-ils pas ?

Manger des protéines animales ?

Favoriser l'accès à la terre de nos agriculteurs

Pas d'autonomie sans solidarité !

la réappropriation de l'argent

Question du prix au coeur de la relation Prod/Cons

L'approche systémique appliquée à l'assiette

L'agroécologie, le paradis perdu de la bio ?

Une Maison de la semence citoyenne

Vers l'assainissement durable…

Semer la biodiversité

L'avenir de l'électricité

Manger moins de viande

Consommer du lait cru…

Nature & Progrès et le pari de la décroissance

Jardintégration

Stop au nucléaire

Photovoltaïque

Rechercher:

Général:

Page d'accueil

1. Introduction

De la crise de l'agriculture à la généralisation de la malbouffe en passant par l'épidémie galopante d'obésité, tout indique aujourd'hui que le simple citoyen doit absolument acquérir, reconquérir un meilleur contrôle de ce qu'il mange. Dans un monde qui s'enorgueillit de tout marchandiser à outrance, lui seul semble encore disposer des leviers qui permettront d'inverser durablement la tendance.
L'enjeu est de taille. S'opposer, d'une part, à l'industrialisation complète de la chaîne agroalimentaire par le maintien de petites fermes autonomes et à taille humaine demeure la seule voie possible pour sauvegarder notre souveraineté alimentaire. Conscientiser, d'autre part, le mangeur lambda pour qu'il transforme ses pratiques quotidiennes, en dépit du matraquage publicitaire dont il est la victime permanente, apparaît comme un enjeu capital pour la santé publique.
Depuis un demi-siècle, Nature & Progrès s'est beaucoup investi dans ces deux directions. Pourtant, il nous faut aujourd'hui admettre que les politiques spécifiques ont montré leurs limites. La crise n'est plus simplement économique, écologique ou sociale. Elle est désormais globale, systémique. Et le simple citoyen mangeur, que nous sommes tous, doit être mis aujourd'hui en capacité de penser cette réalité. C'est tout l'objet de la réflexion qui sous-tend la présente étude. Comment l'équiper, le disposer mentalement pour qu'il sache apercevoir l'incroyable complexité qui gouverne l'assiette ? Comment lui permettre de repérer dans l'extrême variété d'informations et de désinformation qui l'accompagnent les leviers qui lui permettront peut-être de changer le monde par ce qui le nourrit ? Tel est bien le défi - colossal ! - auquel il nous faut aujourd'hui faire face…