Copyright © Tous droits réservés Nature & Progrès. Créé par AB.

E-mail: info@natpro.be?subject=Campagne : NON au sulfoxalor

Je réagis, je signe la lettre !

Nature & Progrès
520, rue de Dave - B-5100 Jambes

Tél. : 081/30.36.90 - info@natpro.be

Qu’est-ce qu’un néonicotinoïde ?

Les nicotinoïdes sont les substances qui ont la même action que la nicotine sur le système nerveux.

Que vient faire la nicotine là-dedans ?

Un mot d’explication. Les insecticides tuent les insectes ou les rendent inopérants en agissant, dans l’immense majorité des cas, sur le système nerveux. Chez les insectes comme chez nous, le système nerveux est régulé par d’importantes substances, les neurotransmetteurs, qui assurent la transmission de l’influx nerveux en se fixant sur des récepteurs.

L’un des neurotransmetteurs les plus importants est l’acétylcholine. Celle-ci a deux types de récepteurs, qu’on dit nicotiniques ou muscariniques, selon le poison auquel ils sont sensibles. Tout comme la nicotine, les nicotinoïdes agissent dans le même sens que l’acétylcholine, ils sont donc ce qu’on appelle des agonistes (s’ils agissaient en sens opposé, c’en serait des antagonistes).

Les néonicotinoïdes ont été appelés ainsi parce que ce sont des nouvelles molécules (« néo ») et qu’ils sont tout comme la nicotine des agonistes de l’acétylcholinestérase ; ils en bloquent les récepteurs, ce que perturbe le fonctionnement du système nerveux.

Ils n’appartiennent pas tous à la même famille chimique, mais partagent tous un même mode d’action. Ces insecticides peuvent être appliqués par pulvérisation ou en traitement de semences ou de sol ; systémiques, ils se propagent en effet dans la plante et la protègent pendant la germination et au cours de sa croissance.

Systémiques, les néonicotinoïdes envahissent toutes les parties des plantes traitées, y compris les fleurs, les fruits et les graines. Leur mise sur le marché a coïncidé dans le temps avec l’apparition de lourdes pertes au niveau des ruchers, dans les régions d’agriculture intensive. Mais ils ne portent pas atteinte qu’aux abeilles : tous les pollinisateurs sont concernés. Des études de plus en plus nombreuses, ainsi que les dossiers reprenant les études d’évaluation du risque dont ces molécules ont fait l’objet, montrent qu’ils sont dangereux, non seulement pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages, mais aussi pour les milieux aquatiques ainsi que pour certains vertébrés terrestres, notamment les oiseaux et petits mammifères granivores.

Les néonicotinoïdes sont aussi critiqués d’un point de vue agronomique, surtout lorsqu’ils sont appliqués en traitement de semences. Il s’agit en effet alors d’un traitement systématique et préventif, ce qui a pour effet de multiplier leur usage et donc de provoquer des résistances et des effets non voulus, notamment les effets sur l’environnement.

Pourquoi les néonicotinoïdes sont-ils la cible de tant de critiques ?

NON AU SULFOXAFLOR !
Accueil Actualités Les néonicotinoïdes ? Le sulfoxaflor ? Effets potentiels sur les abeilles