fbpx

Art & Techniques

Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Placer des nichoirs est une solution pratique et efficace pour proposer à notre avifaune des sites de substitution. Cette pratique, en effet, est désormais indispensable pour la conservation de nombreuses espèces d’oiseaux. Mais la pose de nichoirs est aussi un outil pédagogique qui développe, notamment chez les plus jeunes, de précieuses facultés telles que le sens de l’observation. Ils comprennent ainsi l’intérêt de conserver et d’entretenir ce qui est encore naturel dans ce qui les entoure.

Auteur:
Patrick Tallier
Numéro de revue:
34
Page:
26
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Après avoir été déchue des étals, la “pomme d’or” traditionnelle fait son grand retour. Mais en quête de saveurs perdues et surfant sur la mode des anciennes variétés, l’industrie agro-alimentaire fait la nique aux petits producteurs artisanaux en jouant les faussaires…
Tomate, fruit ou légume ? Voilà le genre de question piège qui torture les élèves. Préparée en salade, à la provençale, à la grecque, cuite ou simplement nature avec une pincée de sel, la tomate se prépare comme un légume… même si botaniquement parlant, pour renfermer les semences, c’est évidemment un fruit. Aujourd’hui, une seconde question piège s’impose devant le rayon “fruits et légumes”. Les variétés de “tomates traditionnelles” proposées sont-elles vraies ou fausses ?
“Si on compulse le catalogue de Vilmorin-Andrieux (1904), on constate que, depuis les années 1950, près de 95% des variétés ont été perdues”, explique Norbert Parreira passionné par le monde de la tomate au point d’avoir déjà testé un bon millier de variétés à lui tout seul : “à l’époque, dans les villages, les gens cultivaient et reproduisaient avec un bon sens inné, des variétés locales adaptées au terroir, et ce, depuis des dizaines d’années. La standardisation, la recherche de rendements, la vente de graines par les multinationales, comme pour bien des variétés de légumes et de fruits, a fait peu à peu basculer la précieuse diversité cultivée dans l’oubli”.
Comment en sommes-nous arrivés là ? Comme toujours, c’est la grande distribution qui impose ses normes aux chaînes de production. Les producteurs doivent d’abord répondre aux exigences du marché, c’est-à-dire afficher des prix compétitifs en optimisant leurs rendements et répondre à des cahiers de charge exigeants. Or, dans un monde où tout repose sur l’abondance du pétrole, cela se traduit d’abord par une délocalisation en règle des sites de production.

Auteur:
Marc Fasol
Numéro de revue:
117
Page:
20
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La plantation ou transplantation est un moment critique dans la vie d’un arbre. Ce phénomène n’a pas lieu dans la nature et c’est la raison pour laquelle il faut l’exécuter avec grand soin. Chaque plantation modifie et perturbe en effet l’harmonie et l’équilibre de l’arbre.

Auteur:
Albert Caussin
Numéro de revue:
8
Page:
29
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Déjà, en plantant on se pose la question : quand vais-je récolter ? Rêve bien justifié assurément. En attendant vos premiers fruits, vous êtes nombreux à souhaiter être éclairés sur les moyens capables d’amener au plus tôt la première fructification tant espérée. D’autres, tout en se réjouissant de la grande vigueur de leurs arbres, se désespèrent de leur manque de fertilité.

Auteur:
Albert Caussin
Numéro de revue:
27
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Du carbone pour nos jardins
Les résidus de broyage des arbres et arbustes sont encore trop peu valorisés par les jardiniers. Nombreuses sont pourtant les techniques qui permettent de les mettre en œuvre afin de reconstruire ou de maintenir un bon écosystème des sols cultivés, en recréant un fonctionnement de type “forestier”. Mais précisons tout d’abord en quoi diff§rent BRF et broyat ?

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
113
Page:
17
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Une cabane à outils spécifique et bien conçue facilite le travail du jardinier malvoyant tout autant que les outils adaptés. Elle est principalement destinée à mettre directement les outils utiles à sa portée et à lui donner ainsi toute l’autonomie possible dans ses activités de jardinage. Et comme ce qui est bon pour le malvoyant l’est aussi pour chacun d’entre nous…

Auteur:
Christian Badot
Numéro de revue:
85
Page:
20
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Lorsque nous observons des dégâts sur nos plantes potagères, nous pensons principalement aux insectes ou aux maladies cryptogamiques. Mais que faut-il faire quand nous sommes incapables d’attribuer les problèmes à telle maladie ou à tel ravageur ? Nous somme alors, plus que probablement, en présence de maladies physiologiques qui laissent souvent perplexe le jardinier amateur. Voici quelques conseils…

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
40
Page:
20
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

« C’est un chantier », aime à répéter Christian Baeke en nous emmenant dans son sillage… Tout indique, en effet, qu’un jardin parfaitement tiré au cordeau n’amuserait plus notre ami. Car Christian est un inventeur, un expérimentateur, un caractère bien trempé surtout, qui a refusé, une fois pour toutes, de renoncer à son plaisir. Il réécrit donc, jour après jour, l’histoire du jardinier en chaise roulante…

Auteur:
Chantal Dubois et Dominique Parizel
Numéro de revue:
55
Page:
26
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Produire ses légumes de façon précoce, voilà un objectif réalisable à peu de frais par le jardinier amateur pressé d’introduire de nouvelles verdures dans l’assiette familiale. Après l’hiver et son long cortège de froidures, le « renouveau » se fait parfois tirer l’oreille. En attendant le jardin qui chante, sachez donc faire bénéficier vos légumes d’un petit coup de pouce bienvenu.

Auteur:
Albert Caussin
Numéro de revue:
16
Page:
14
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La bonne gestion de l’eau au jardin permet évidemment d’économiser ce précieux liquide ; elle épargne aussi bien des peines et des déceptions au jardinier. L’eau, constituant essentiel des êtres vivants, est indispensable à toute forme de vie. Ce n’est un secret pour personne. Toutefois, le réchauffement du climat risque de nous amener des étés où le gaspillage de nos ressources en eau ne sera plus permis. Voici donc quelques précieux conseils en la matière…

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
65
Page:
32
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La très jolie serre de notre ami Roger, vous la connaissez tous ! Roger aussi, d’ailleurs… Souvenez-vous, il y a tout juste un an, dans Valériane n°38 ; nous consacrions notre grand dossier à la question des serres. Roger Dinant, en pleine activité, avait les honneurs de la couverture. Depuis lors, ce magnifique endroit a connu quelques aménagements. Mais donnons plutôt la parole au maître des lieux…

Auteur:
Roger Dinant
Numéro de revue:
44
Page:
32
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Comme au bon vieux temps et grâce à la confection d’une couche thermogène, vos légumes ou autres plantes auront les pieds au chaud cette fin d’hiver. Avec du soin et aussi beaucoup d’attention, vous parviendrez à réaliser des cultures de primeurs qui feront, à juste titre, votre fierté. La production de plants de légumes ou fleurs à repiquer en pleine terre dès les premiers beaux jours vous sera permise, et vous éviterez ainsi l’introduction de résidus de pesticides apportés par les plants non bio du commerce.

Auteur:
Albert Caussin
Numéro de revue:
3
Page:
23
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Le mildiou est une maladie cryptogamique – c’est-à-dire due à un champignon – qui attaque de nombreuses plantes du jardin. Et, si elle ne les détruit pas nécessairement, elle affecte souvent gravement la qualité des récoltes. Aussi vaut-il mieux appliquer d’emblée cet excellent précepte du jardinage biologique : prévenir plutôt que guérir…

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
70
Page:
26
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

En janvier 2004, notre ami Jacques Dupret construisait une couche chaude dans notre jardin didactique de Jambes afin de réaliser un de ces petits films didactiques diffusés sur les télévisions locales. Nous en avons profité, avec Bruno Waterkeyn, pour photographier les différentes étapes de la mise en oeuvre de cette technique afin de pouvoir en faire profiter les lecteurs de Valériane. Voici donc, en exclusivité, le premier roman-photo jamais réalisé par Nature & Progrès…

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
51
Page:
28
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Produire ses propres semences demande à l’amateur un soin et une attention particuliers aux différentes étapes du développement et de l’utilisation des porte-graines. Pour réduire le temps consacré à cette occupation, il pourra se limiter à un ou deux légumes dont il échangera la production au sein d’une Maison de la semence citoyenne.

Auteur:
Philippe Delwiche et Désiré Grevisse
Numéro de revue:
105
Page:
62
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Cette question pourrait être saugrenue si, habitué à donner des formations sur le compostage, je n’y avais pas été confronté à plusieurs reprises. Il est donc important de mettre en garde les lecteurs de Valériane à propos d’un sérieux problème de santé qui pourrait apparaître chez certaines catégories de personnes, heureusement pas chez tout le monde…

Au mois de nombre 2015, je reçois un email d’une certain Kathy, membre de Nature & Progrès et maître composteur, me signalant un incident très particulier qui lui est arrivé, lié à la manipulation de broyat de branches en vue du compostage. Elle m’invite à en faire part aux membres de notre association et décrit sa mésaventure dans les termes qui suivent.

Auteur:
Vincent Gobbe
Numéro de revue:
118
Page:
20
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La réponse est oui, bien sûr… Mais plusieurs méthodes existent, en fonction de la disponibilité de quelques mètres carrés de terre. Celle que nous vous présentons aujourd’hui, le « vermicompostage » s’adresse principalement à ceux qui n’ont pas de jardin ! Alors, amis citadins, suivez attentivement les quelques conseils énoncés, ci-après, par le grand spécialiste maison de la question du compost.

Auteur:
Vincent Gobbe
Numéro de revue:
52
Page:
22
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Sans doute l’avez-vous déjà remarqué, chers amis jardiniers, nous avons légèrement modifié la présentation de notre traditionnel calendrier lunaire – pages 65 et 66 – afin de vous rendre son usage encore plus aisé. Toutefois, afin de ne pas décourager les éventuels néophytes, voici un bref rappel des principales notions qui sont nécessaires pour profiter pleinement de ses enseignements.

Auteur:
Vincent Gobbe
Numéro de revue:
73
Page:
26
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Afin de conserver nos légumes en hiver, nous devons nous efforcer, autant que possible, de ne pas recourir à des méthodes trop énergivores. Un peu d’huile de bras et quelques matériaux de récupération peuvent cependant suffire pour obtenir un résultat efficace et durable. Voici donc quelques précieux conseils…

Auteur:
Philippe Delwiche et Désiré Grévisse
Numéro de revue:
87
Page:
18
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Les accidents de la vie peuvent limiter pour un temps nos capacités physiques. Avec l’âge aussi, nos forces diminuent et notre mobilité se réduit peu à peu. Malgré cela, nous restons jardiniers dans l’âme et nous conservons le besoin et le plaisir du travail de la terre. Voici quelques pistes concrètes pour profiter le plus longtemps possible des joies du jardinage.

Auteur:
Philippe Delwiche et Désiré Grevisse
Numéro de revue:
77
Page:
22
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Planter une haie fruitière chez vous ? Pourquoi pas. Leur culture s’avère à la portée de nombreux novices. Avec leur feuillage aux coloris changeant, leurs fleurs qui valent celles de bien des arbustes ornementaux, ces haies vous amèneront en plus une profusion de fruits d’une valeur d’autant plus inestimable, que vous les aurez produits vous-même, sans traitements nocifs d’aucune sorte. A vous de privilégier les variétés locales ou régionales, bien plus savoureuses et agréables que les sempiternelles espèces du commerce, dont le seul avantage est le rendement.

Auteur:
Albert Caussin
Numéro de revue:
2
Page:
31
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Les « cultures associées », voilà bien une méthode de jardinage qui interpelle, qui intrigue, qui rebute parfois même par son apparente complexité. Je me propose de vous expliquer ici que c’est tout le contraire et même de vous montrer que cette méthode est logique, naturelle et pleine d’avantages…

Auteur:
Didier Monseur
Numéro de revue:
61
Page:
22
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Le monde des carabidés, une fois perçu dans ses détails, ses bénéfices mais aussi ses faiblesses, vous permettra d’aller au champ ou de pousser le portillon du potager avec une philosophie nouvelle, le partage encore plus respectueux de l’espace horticole…

Auteur:
Gérard Tiberghien
Numéro de revue:
29
Page:
17
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Dans notre dossier précédent, nous abordions l’histoire et l’évolution de la biodynamie, cette méthode agricole fondée en 1924 par le philosophe allemand, Rudolf Steiner. Mais cette méthode de culture ne se résume pas à un ensemble de théories. Aussi la question « comment débuter un jardin en biodynamie ? », s’est sans doute posée à bon nombre d’entre vous. Voici un article qui vous en donne les premières réponses !

Auteur:
Jacques Stellamans
Numéro de revue:
12
Page:
17
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

« Sans l’oiseau, déclarait Michelet, la terre serait la proie de l’insecte ». Mais sans l’insecte que deviendrait l’oiseau ? Dans notre précédent numéro, nous disions comment prévenir les maladies au verger. Notre objectif principal sera, cette fois, de maintenir les populations d’insectes nuisibles en dessous du seuil de nocivité. Pas les exterminer tous jusqu’au dernier. Cela va sans dire…

Auteur:
Albert Caussin
Numéro de revue:
32
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Les BRF constituent probablement aujourd’hui une solution partielle à la dégradation progressive des terres. De nombreux essais ont lieu depuis quelques années et montrent que cette technique pourrait participer à la régénération des sols. Les BRF, déchets de nos civilisations industrielles, sont-ils, comme certains le prétendent, un trésor pour l’avenir ? La question mérite d’être posée.

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
64
Page:
24
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Seules les variétés de fruits qualifiées de « navets » peuvent être stockées sur un lit de paille ou en silo. Les fruits de table réclament plus d’attention pour maintenir ou acquérir toutes leurs qualités gustatives. Mais grâce aux conseils avisés qui suivent, vous pourrez désormais conserver naturellement vos récoltes tout l’hiver et une partie du printemps.

Auteur:
Albert Caussin
Numéro de revue:
14
Page:
27
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Faut-il préférer les semences conventionnelles, conçues en laboratoire, ou les semences paysannes, sélectionnées sur le terrain ? Bien qu’apparemment identiques, deux graines d’une même espèce, issues de ces deux filières, cachent une carte génétique, des méthodes de production et une éthique bien différentes qui relèvent de deux visions du monde opposées.

Auteur:
Désiré Grevisse
Numéro de revue:
104
Page:
22
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Chez nous, la culture de la pomme de terre est une culture importante. Ses impacts négatifs sont donc, à l’échelle de notre pays, relativement importants, notamment en ce qui concerne la lutte contre le mildiou. Nous pouvons cependant les limiter fortement et tout mettre en œuvre pour ne plus traiter, fût-ce même avec des produits que la bio autorise, comme la bouillie bordelaise. Le choix de variétés de pommes de terre résistantes est une alternative qui ne doit pas être dédaignée…
La pomme de terre est cultivée à différentes échelles : du jardinier amateur au professionnel bien équipé – et qui ne fait que cette culture -, en passant par des agriculteurs qui cultivent, entre autre, des pommes de terre à côté des céréales ou des betteraves, voire de l’élevage ou même du maraîchage. Il s’agit d’une culture importante chez nous puisque les statistiques indiquent qu’en 2014, il y avait quatre-vingt mille hectares plantés en pomme de terre en Belgique.

Auteur:
Fabrice de Bellefroid
Numéro de revue:
112
Page:
21
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Du choux, du sel, des épices, un pot et de l’huile de bras…
Parmi toutes les méthodes de conservation, la lacto-fermentation est la plus économique et la plus écologique car elle ne consomme pas d’énergie. La choucroute, facile à réussir, est un aliment très digeste, très sain et particulièrement bénéfique pour la santé.

Auteur:
Philippe Delwiche et Désiré Grévisse
Numéro de revue:
79
Page:
22
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La claytone de Cuba (Claytonia perfoliata) fait partie de la famille des Portulacaceae. Elle produit des feuilles charnues, qui se consomment crues, en salade, ou cuites en épinard ou en potage. Sa culture est très facile et elle possède l’avantage de pouvoir occuper le potager d’août jusqu’en avril-mai, une époque ou de nombreuses parcelles sont libres et où les légumes se font rares.

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
102
Page:
28
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La coriandre est la plante aromatique la plus utilisée dans les cuisines d’Afrique du nord et d’Asie, ce qui lui a valu les noms de persil arabe et de persil chinois. En Thaïlande, ses feuilles, ses graines et même ses racines aromatisent les plats. Son nom, dérivé de la racine grecque kóris, signifiant « punaise », s’expliquerait par l’odeur désagréable de ses feuilles qui ont cependant une saveur agréable. De tous temps, la coriandre fut également utilisée comme plante médicinale…

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
100
Page:
22
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

“Un grand problème humain : l’humus”, c’est sous ce titre qu’André Birre, un des fondateurs de Nature & Progrès France en 1964, signe un ouvrage – paru en 1957 – qui reste malheureusement d’une cruelle actualité. L’agronome français Claude Bourguignon nous l’a encore récemment rappelé lors de ses conférences, données à Ath et à Gembloux, devant une assemblée d’agriculteurs pourtant peu encline à l’admettre. La désertification des terres est inexorable si nous continuons à cultiver comme durant les cinquante dernières années…

Auteur:
Vincent Gobbe
Numéro de revue:
107
Page:
20
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La mauvaise gestion des sols et l’imperméabilisation des terres due à la disparition des vers de terre – dont l’humus est la base alimentaire – est un des grands problèmes humains que nous allons devoir affronter. Les problèmes du manque d’humus en agriculture paraissent bien éloignés de la plupart des citoyens que nous sommes, devenus à plus de 50% des citadins. Et pourtant nous pouvons agir. En repensant, par exemple, notre manière de concevoir nos pelouses, ainsi que nous vous y invitions déjà dans le précédent numéro de Valériane…

Auteur:
Vincent Gobbe
Numéro de revue:
108
Page:
18
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La mauvaise gestion des sols et l’imperméabilisation des terres due à la disparition des vers de terre – dont l’humus est la base alimentaire – est un des grands problèmes humains que nous allons devoir affronter. Les problèmes de manque d’humus en agriculture paraissent bien éloignés de la plupart des citoyens que nous sommes, devenus à plus de 50% des citadins. Et pourtant nous pouvons agir. En repensant, par exemple, notre manière de concevoir nos pelouses, ainsi que nous vous y invitions déjà dans les deux précédents numéros de Valériane…
1. La pelouse écologique – troisième partie
L’application de compost, ou terreautage
Tout comme l’aération, le terreautage est certainement l’opération la plus importante pour régénérer une pelouse abîmée ou pour simplement la stimuler. L’apport de compost stimule les micro-organismes du sol tout en apportant de petites quantités d’éléments nutritifs et en améliorant la structure du sol. L’apport de compost est également indispensable après une aération. Si l’on produit son propre compost et que celui-ci ne chauffe pas, il contient malheureusement de nombreuses graines d’herbes indésirables. Il faut alors le réserver au potager où le paillage – ou mulch – va les maintenir à un niveau satisfaisant. Pour la pelouse, il vaut donc mieux choisir un compost commercial, ou un compost de déchets verts tamisé au tamis à mailles de un centimètre sur un maximum.
Une pelouse entretenue aux engrais chimiques et où le gazon a toujours été enlevé, nécessite de cinquante à cent kilos de compost par are, soit cent mètres carrés. Si le sol est sablonneux et le gazon chétif, on peut porter la dose à deux cents kilo par are mais en l’appliquant en deux fois, au printemps et à l’automne. Si le sol est très argileux, on peut ajouter cinquante kilos par are de sable du Rhin au compost, ce qui va contribuer à améliorer sa structure et le rendre plus léger. Avant d’épandre le compost, couper le gazon court – cinq centimètres maximum -, appliquez le compost à la pelle, à la volée, et faites-le pénétrer avec le dos d’un râteau ou avec la brosse ramasse-feuilles, en faisant réapparaître tous les brins de gazon à travers la couche de compost. Après quelques années, le sol va s’améliorer et vous pourrez diminuer la dose, surtout si vous laissez l’herbe coupée sur le gazon.

Auteur:
Vincent Gobbe
Numéro de revue:
109
Page:
16

Pin It on Pinterest