fbpx

Consomm'Acteur

Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Critique de l’imaginaire du progrès et des impasses auxquelles il nous conduit

Le texte qui suit illustre une démarche d’éducation permanente menée par les bénévoles de la locale bruxelloise de Nature & Progrès, en partant du constat que la durée de vie de nos objets quotidiens – en particulier les appareils électro-ménagers et électroniques – est de plus en plus réduite et que les possibilités de réparation sont généralement limitées et couteuses et que certains produits semblent même être spécifiquement conçus pour ne pas être réparables. Ceci entrainant des conséquences tant environnementales qu’économiques et sociales…

 

 

 

Auteur:
Valérie Van Laere
Numéro de revue:
146
Page:
42
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Rino Noviello est un photographe-cinéaste qui réalise, entre autres, des films permettant aux consommateurs d’avoir une plus grande proximité avec les producteurs d’aliments. Il en prend l’initiative suite à un contact de proximité, comme avec son boulanger ou avec son caviste préféré… Première rencontre…

Rino aimerait que nous nous rendions compte du savoir-faire nécessaire pour réussir “un pain irréprochable”, comme dit Sébastien, le boulanger. Quand on a vu son film, et qu’on mange ensemble – ou plutôt qu’on déguste son pain -, il a encore meilleur goût. Organiser une dégustation de pain à l’aveugle, comme pour le fromage ou le vin, c’est retourner à l’école des saveurs perdues… Rino est aussi co-fondateur de l’écocentre Oasis de Boussu (1) et est, à ce titre, co-organisateur du cycle “Autonomie alimentaire” organisé en collaboration avec la locale Nature & Progrès de Mons Borinage. Merci à Rino pour toute cette passion optimiste !

Auteur:
Par Jürg Schuppisser
Numéro de revue:
139
Page:
32
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Après “Farine, eau, sel et savoir-faire” (voir Valériane n°139, page 32), Rino Noviello nous présente son nouveau documentaire – tout spécialement destiné aux activités d’éducation permanente – sur l’avenir de notre alimentation et de la planète mais aussi sur celui des acteurs en présence, producteurs et consommateurs…

 

 

 

Auteur:
Jürg Schuppisser et Christine Piron
Numéro de revue:
148
Page:
56
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Au-delà de simples consommateurs de produits sur des étalages, les partisans et partisanes de Nature & Progrès sont surtout de réels soutiens aux femmes et hommes artisan.ne.s de leur alimentation. En 2001, la campagne “Mes aliments ont un visage” de Nature & Progrès concrétisait l’intention de mettre ce lien au centre de la réflexion. Vingt ans après, la nécessité de nous connecter aux maillons de notre alimentation est toujours bien présente…

 

 

Auteur:
Mathilde Roda
Numéro de revue:
149
Page:
40
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

samedi 17 mars 2012
Les Groupements d’Achats Alimentaires – GAA, GACs, GAS, GASAP ou AMAP – se sont à nouveau réunis, le 17 mars dernier, à Namur. Rappelez-vous, nous vous avions relaté dans le détail – voir Valériane n°89 – la grande journée de rencontre 2011 qui s’était tenue, le 26 février, à Namur également. Mais qui sont ces groupes de consommateurs et qu’est-ce qui les motive à se retrouver périodiquement ?

Auteur:
Dominique Parizel
Numéro de revue:
95
Page:
30
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Décidément, le vingtième anniversaire de Valériane sera à marquer d’une pierre blanche ! Car, une fois de plus, Nature & Progrès Belgique s’ouvre à des pratiques qui n’étaient pas « naturellement » les siennes, comme… un défilé de mode ! Mais attention… Pas n’importe quelle mode évidemment. Vêtements écologiques et du commerce équitable vous seront présentés par des mannequins professionnels, et tout cela avec l’ambiance musicale et le décorum ad hoc… Mais pourquoi cette attention particulière pour les vêtements ? Pour faire le point, nous avons conversé avec Vanessa Rasquinet qui a mené de nombreuses animations sur ce thème pour le compte du CRIE de Liège.

Auteur:
Dominique Parizel
Numéro de revue:
49
Page:
46
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Comme vous le savez, le thème du salon Valériane de cette année sera « Jardins d’enfance ». C’est toute une découverte active de la nature et des animaux par les plus jeunes, une autre façon d’aborder l’écologie et l’apprentissage de la vie.
Ces objectifs sont aussi ceux des fermes d’animation. L’une d’entre elles, la ferme de la Prairie à Mouscron, sera d’ailleurs présente à Valériane.

Auteur:
Didier Dillen
Numéro de revue:
1
Page:
46
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Si le XXe siècle nous a détourné des lentilles, haricots, pois et autres légumes secs, pourquoi encore s’en priver aujourd’hui ? La tendance est aux régimes mixtes, “flexitariens”, au Slow Food : manger varié, de saison, local, sain, bon. Ainsi réintroduit-on les protéines végétales, en petites quantités, grâce aux nouvelles recettes et assiettes mosaïques. Drôlement intéressant ! Sans devoir radicalement changer, ni prendre beaucoup de temps, on sort des routines et goûts standards ; on s’ouvre au plaisir de nouvelles émotions alimentaires.

Avec trois conseils cuisine, voilà santé, porte-monnaie, autonomie et environnement gagnants ! Finalement, un brin de curiosité et d’implication dans la préparation de ses repas, c’est juste prendre le temps de vivre…

Fin de purgatoire, renouveau des haricots and Co.

Dès 1950, les pays industrialisés remplacent 70% des protéines végétales de leurs plats quotidiens par des protéines animales. Et les légumineuses – dont 80 % de soja – sont reconverties pour nourrir les élevages. S’impose alors un modèle alimentaire totalement inédit : la viande, aliment noble et exceptionnel, devient quantitatif et ordinaire (1).

Cependant, l’attrait et l’adéquation de ce modèle s’écornent : scandales, problèmes de qualité, de santé, d’éthique, destruction environnementale, paysans sans terre, dépendance protéinique des économies européennes… Faible rentabilité : il faut dix unités de protéines végétales tout à fait consommables par l’homme pour produire une unité de protéine animale d’élevage. A l’inverse, cinquante litres d’eau suffisent à faire un kilo de légumineuses : rien avoir avec les 4.325 litres d’eau requis pour obtenir un kilo de volaille ou les 5.520 litres pour un kilo de mouton ou les treize mille litres pour un seul kilo de bœuf ! Cela fait réfléchir (2)…

En 2014, les légumineuses n’assurent plus en Europe que 15 kcal/personne/jour, soit environ 0,5% de l’apport calorique journalier total. En Belgique, seuls 500 à 800 g sont encore consommés par personne et par an – soit moins que chez nos voisins directs, en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni – contre quatre kilos en Italie, huit à dix en Espagne, quatorze en Turquie, et trente à trente-cinq au Niger ou au Rwanda (3).

Auteur:
Françoise Hendrickx
Numéro de revue:
131
Page:
48
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Vers la prise en compte de critères sociaux pour les exposants textile – habillement
Nature & Progrès et la Campagne Vêtements Propres ont décidé de collaborer afin d’affiner les critères de sélection des exposants de vos salons Valériane, dans le domaine du textile et de l’habillement. Car s’ils sont coutumiers d’exigences environnementales et de labellisation bio, leur prise en charge des conditions sociales de production n’est pas toujours suffisante pour un salon qui doit être une référence en la matière. Quelques explications…

Auteur:
Carole Crabbé (Campagne Vêtements Propres)
Numéro de revue:
89
Page:
56
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Pour réaliser une transition énergétique efficace ?

Imaginez. Vous souscrivez, auprès de votre fournisseur d’électricité, à un pack écoflex qui vous permet de bénéficier d’un tarif bas. Mais, en contrepartie, vous acceptez que ce soit votre fournisseur qui décide quand vous consommez de l’électricité. Concrètement, lorsque vous partez le matin au travail, vous enclenchez votre lave-vaisselle, votre lessiveuse et votre aspirateur-robot et, grâce à un système de communication de données, c’est lui qui choisit d’allumer vos appareils électriques… au moment où ça l’arrange le mieux ! Voici, à terme, ce que permettraient de faire les compteurs dits “intelligents” qui ne sont, en réalité, rien d’autre que des compteurs communicants…

Dans l’immédiat, les compteurs de ce type vont surtout permettre aux fournisseurs d’électricité de se passer du relevé manuel de la consommation et de simplifier ainsi la facturation. Le compteur lui transmettra en temps réel la consommation électrique de chaque ménage, permettant également de diminuer la puissance livrée chez les personnes en retard de payement, ou de couper carrément le courant sans devoir intervenir sur place.

Auteur:
Par Eric Defourny
Numéro de revue:
140
Page:
42
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Changer d’alimentation, s’engager dans le sens d’une alimentation durable… Tout cela est bien. Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Boycotter résolument la pub et ses mensonges ? Renoncer à la grande surface et au peu de transparence de ses produits ? Comment le citoyen, perdu dans la grande ville, peut-il s’y prendre ? A fortiori, si ses revenus sont plutôt limités ? Aujourd’hui, des coopératives s’organisent. BEES coop, à Schaerbeek, est l’une des d’elles…

Auteur:
Dominique Parizel
Numéro de revue:
129
Page:
38
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Le commerce équitable s’ouvre de plus en plus à la bio. Après le café biologique, on trouve désormais dans ce circuit d’autres produits bio : poudre de cacao, thés divers, quinoa, noix d’Amazonie, bananes… Mais à côté de ces produits certifiés biologiques, d’autres produits à l’appellation parfois plus ambiguë se retrouvent aussi sur les étals des Magasins du Monde. La bonne fois des associations de commerce équitable n’est pas en cause, mais on peut regretter que ceci ajoute encore à la confusion déjà grande chez les consommateurs de la bio.

Auteur:
Didier Dillen
Numéro de revue:
10
Page:
32
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

On s’est soucié des poulets élevés en batterie, à quand le respect des droits de l’Homme dans le travail ?

Auteur:
Carole Crabbé
Numéro de revue:
14
Page:
38
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

En 2006, un geste par mois pour une consommation durable et responsable
Cela fait maintenant quelques mois que nous vous présentons la campagne ‘Ca passe par moi’ et ses différents partenaires. Plus besoin de vous dire que consommer, c’est choisir et que chacun de nous peut faire quelque chose en faveur d’un développement durable et équitable.

Numéro de revue:
57
Page:
47
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Prendre de l’essence à la pompe est devenu, au fil des ans, un geste fréquent, presque anodin, dans notre paysage quotidien. Or ce geste, de plus en plus douloureux pour notre portefeuille – et de manière croissante pour notre conscience – , cache bien des réalités dans les pays producteurs de pétrole. Immergeons-nous, le temps d’un plein à la pompe, dans les enjeux pétroliers de l’un d’eux, peut-être le moins connu : le Nigeria.

Auteur:
Guillaume Van Parys
Numéro de revue:
72
Page:
54