fbpx

Trucs & Astuces

Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Bien fragiles, bas ou « pantys » se déchirent et se trouent aisément, toujours beaucoup trop vite au goût de madame… Ils sont pourtant si résistants ! Alors, s’ils ne sont plus présentables, ou s’ils ne peuvent plus « gainer » les jambes de vos compagnes – ou vos propres jambes, chères amies jardinières ! – , sachez les récupérer, évitez de les faire disparaître dans la poubelle et, fidèles à vos bons principes écologiques, offrez leur donc une seconde vie… Le plus souvent, c’est simplement le pied qui est abîmé, le reste étant toujours en parfait état.
C’est fou ce que vous allez pouvoir en faire… Voici quelques utilisations bien pratiques pour le féru de jardinage. Je suis persuadé que vous en connaissez déjà ou que vous en trouverez bien d’autres…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
54
Page:
27
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La tanaisie, une plante médicinale tonique amère et vermifuge était naguère très utilisée. Elle est vivace et pousse un peu partout, au soleil ou à la mi-ombre. Ses tiges raides sont garnies de feuilles très découpées et les sommités fleuries, aux boutons jaunes d’or, ressemblent à de toutes petites marguerites dont on aurait effeuillé les pétales. Malgré les précautions d’usage et vos traitements préventifs, le potager subit parfois quelques attaques de nuisibles et de maladies. Vous devez traiter, mais surtout… préférez les méthodes douces !

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
62
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Dans la revue Valériane n°55, de septembre octobre, la rubrique « Trucs et astuces » traitait de la récupération des pots de culture, en terre cuite et en plastique. Il s’agit là d’une économie non négligeable pour tout jardinier amateur ; c’est aussi un moyen efficace d’éviter le « tout à la poubelle ».
Surtout récupérez ! Mais, attention, un nettoyage soigneux s’impose cependant avant toute réutilisation. Et évitez d’utiliser l’évier de la cuisine ; vous risqueriez de boucher vos canalisations… Profitez plutôt d’une belle journée ensoleillée et travaillez dehors ; c’est tellement plus agréable en début de saison.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
58
Page:
25
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Lors de journées d’échanges, de conférences débats ou de contacts par Internet, les jardiniers débutants ou confirmés posent souvent cette question : « quelles variétés cultivez-vous, que me conseillez-vous, lesquelles devrais-je choisir ? » quand à la résistance aux maladies, aux nuisibles et à la productivité…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
77
Page:
20
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Vous buvez du café ? Récupérez les marcs et profitez largement de ses nombreuses propriétés. Si par contre, vous n’êtes pas un adepte du petit noir, le cafetier ou le restaurateur du coin se fera un plaisir de s’en débarrasser, à condition toutefois de les enlever régulièrement…

 

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
72
Page:
7
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

L’ail et l’échalote sont deux plantes de la famille des liliacées. Leur culture, en grande production, est souvent réservée aux régions à climat sec et chaud. Pourtant, elles réussissent très bien chez nous et donnent pleine satisfaction. Essayez donc la plantation d’automne : l’échalote ‘Jermor’ et l’ail ‘Thermidor’ conviennent très bien ; ce sont deux variétés intéressantes, productives, qui poussent bien chez nous et qui sont suffisamment résistantes aux rigueurs de nos hivers, même dans les régions les plus défavorisées.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
61
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

le chardon proprement dit et les cirses font partie de la famille des Asteraceae (composées),

le panicaut, actuellement cultivé pour la décoration, est une Apiaceae (ombellifères),

la cardère – cabaret des oiseaux – naguère utilisée pour carder la laine est une Dipsacaceae,

le cardon est une espèce d’artichaut dont on mange les côtes blanchies,

le chardon des champs, Cirsium Arvense, est celui qui nous est le plus familier.

C’est, en fait, une plante herbacée de cinquante centimètres à un mètre cinquante, à racines pivotantes. Les racines latérales émettent beaucoup de bourgeons et sont traçantes. Les feuilles sont « épineuses » et les fleurs en capitules sont très nombreuses et très odorantes, en pleine floraison. Les akènes – les graines – se terminent par une aigrette.
Elle pousse dans des terres au pH trop élevé et dont le complexe argilo-humique est déséquilibré, par excès d’apports de matières organiques, d’engrais azotés, de fumiers, de lisiers ou de compost trop jeune.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
74
Page:
29
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Pour la saison prochaine, vous aimeriez fleurir vos appuis de fenêtres, installer des suspensions, garnir vos terrasses ou multiplier des arbustes à fleurs ou à fruits ? Problème : cela représente un certain coût !
Vous possédez pourtant des contenants – pots, bacs, suspensions, jardinières… – et, en principe, vous disposez de bonne terre de jardin, de compost et de terreau de feuille maison. Pensez donc à bouturer… Vous décorerez ainsi votre propriété à très peu de frais.
Profitez des visites de jardins, lors des “Portes ouvertes” organisées par Nature & Progrès, par exemple. Les propriétaires qui vous accueilleront ne seront jamais avares en conseils et, si l’époque est favorable, ils ne rechigneront pas non plus à vous céder quelques graines ou quelques boutures intéressantes…

 

Auteur:
Texte et photographies de Jacques Dupret
Numéro de revue:
86
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

En effet, si votre sol est bien équilibré, sans carences importantes et si la biodiversité est présente dans votre environnement, les problèmes dus aux limaces sont relativement réduits. Malgré tout, une longue période de pluie, un orage ou une saison relativement humide provoque parfois une recrudescence tout à fait inopportune.
Interviennent alors : les hérissons, les oiseaux, batraciens, scarabées… qui sont en quête de nourriture. C’est évident, on accepte un certain « partage » mais, lorsqu’un semis de carotte lève après quinze jours d’attente, on refuse qu’il soit dévoré en une nuit ! Une action de défense est imminente et il est temps d’intervenir, naturellement bien sûr… Et, en dernier recours, on passe aux granulés bios.

Jacques Dupret – revue 85 – page 39

Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Lors de conférences, débats, échanges ou courriels au service Infojardin, j’entends et lis souvent : « Bon Dieu, quelle plaie, le chat du voisin est une véritable “peste”, il détruit mes semis, quels dégâts ! Qu’il garde son animal chez lui ; que puis je faire pour l’empêcher de venir au potager, comment m’en débarrasser, connaissez vous un répulsif ? »
Je n’en connais pas et me garderais d’ailleurs bien d’en utiliser…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
81
Page:
29
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Vous avez déjà pu remarquer que je suis un adepte inconditionnel de la récupération et, jusqu’à présent, les différents modèles d’abris – nichoirs parus dans la revue Valériane (voir la rubrique « Auxiliaires au jardin » en page 23) sont toujours construits en bois récupéré. Et je conseillerai toujours de les fabriquer de cette façon…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
76
Page:
56
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Complétez, Valériane après Valériane, votre petit carnet des « trucs et astuces » du jardinier bio. Les précieux conseils d’un de nos jardiniers les plus expérimentés n’ont pas d’autre but que de vous rendre le jardinage toujours plus pratique, toujours plus aisé, toujours plus productif, toujours plus bio… Et si vous avez d’autres petits soucis, envoyez-lui donc un petit courrier électronique (infojardin@natpro.be)…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
65
Page:
25
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Vous aimez disposer de vos propres plants, ou vous désirez alléger le sol compact de votre potager ? Pensez à préparer votre terreau de feuilles ! C’est un amendement léger, humifère et surtout gratuit. Vous aurez aussi la garantie de disposer d’un produit exempt de tout traitement toxique.
En novembre, beaucoup de jardiniers se débarrassent de leurs feuilles mortes, sans se soucier des nombreux déplacements au parc à conteneurs et de l’énergie consommée. Récupérez tout ce qui vous tombe sous la main ou le râteau : vos voisins seront souvent heureux de les voir « disparaître ».

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
75
Page:
23
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

1. Eloignez les rongeurs
2. Piégez l’otiorrhynque
3. De la moutarde dans les dahlias
4. Les limaces adorent le pamplemousse
5. Evitez les dégâts d’oiseaux faits aux fruits

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
87
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Il y a quelques décennies encore, tout jardinier qui se respectait « faisait » lui-même ses propres graines. Par esprit d’économie ou par simple plaisir, il participait ainsi, sans s’en rendre toujours compte, à la sauvegarde de la biodiversité. Il conservait les vieilles variétés locales adaptées au terroir et au climat.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
53
Page:
29