Depuis plus de 40 ans, Nature & Progrès mène des actions en vue de garantir une agriculture et une alimentation bio respectueuses de l’Homme et de l’environnement. De nombreuses campagnes ont été menées dont certaines avec succès. Depuis les années 1990, l’association œuvre au maintien d’un cahier des charges bio officiel exigeant. Elle porte au sein des instances officielles les revendications des producteurs et des consommateurs.

Nature & Progrès œuvre pour une agriculture biologique

L’association revendique une agriculture basée sur les équilibres naturels, refusant entre autres l’emploi de pesticides chimiques de synthèse et d’OGM. En ce domaine, nous avons œuvré pour une réglementation libérant notre région de la pollution des cultures OGM. Et ce fut un succès puisque notre région a une des réglementations les plus strictes d’Europe. Insistant sur la nécessité de garantir une alimentation de qualité, nous poursuivons notre action par la revendication d’un étiquetage Free OGM pour les aliments issus d’animaux nourris sans OGM.

En matière de pesticides, Nature & Progrès est active depuis plus de 15 ans pour libérer notre environnement de la pollution aux néonicotinoïdes, insecticides interdits au niveau européen depuis 2018, mais que la Belgique a réautorisé en 2019. Nature & Progrès a d’ailleurs déposé avec le P.A.N. (Pesticide Action Network) une plainte au Conseil d’Etat dans le but que l’interdiction européenne soit respectée. L’association est également très active dans le dossier glyphosate : nous avons organisé divers colloques et pétitions afin que ce poison soit interdit.

Nature & Progrès met en place des projets concrets

Fort de son expérience en agriculture bio, l’association a pour habitude de ne pas se limiter à réclamer l’interdiction de pratiques agricoles mais bien de proposer des alternatives. Notre dernière campagne Wallonie sans pesticides, nous y croyons ! en est la preuve. Cette dernière a pour but de rassembler des citoyens, des agriculteurs, des décideurs qui comme nous sont convaincus que l’agriculture au départ des pesticides est une agriculture du passé. Et nous revendiquons la nécessité de mettre l’ensemble des moyens de recherche et de développement vers les alternatives aux pesticides.

Dans ce domaine aussi, nous osons passer de la théorie à la pratique puisque nous avons lancé le projet Plan Bee qui vise, au départ d’une culture de 15 hectares de fleurs, à démontrer les possibilités de produire du sucre respectueux de l’environnement.

Vous trouverez plus d’informations sur nos actions ci-dessous, dans la rubrique Actualités ou via la page d’accueil du site.

Pin It on Pinterest

Share This