fbpx

Trucs & Astuces

Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Contactez un « mécanicien vélo » proche de chez vous et proposez-lui donc de reprendre ses jantes abîmées destinées au rebus ! Il sera certainement enchanté de s’en débarrasser à si bon compte. Sectionnez et démontez les rayons, redressez les jantes et dégraissez-les. Elles seront ainsi prêtes. De la sorte, vous ferez au moins deux heureux : l’artisan qui évitera un déplacement au parc à conteneurs, et vous-même qui disposerez d’un matériel gratuit qui vous rendra de nombreux services au jardin.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
69
Page:
21
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Gérez, valorisez vos déchets et réduisez ainsi le volume de vos poubelles… Cette technique est intéressante, même si vous ne disposez que de peu de place ou si vous vivez en appartement. Lombricompostez vos déchets biodégradables et disposez ensuite d’engrais liquide naturel à diluer pour vos arrosages et d’un compost fertile à mélanger dans la terre de culture de vos fleurs en pots, balconnières et plantes aromatiques en cuisine…
Beaucoup de « novices » sont sceptiques, mais soyez sans crainte, respectez les conseils suivants, et il n’y aura aucun dégagement d’odeurs pendant tout le cycle de transformation. Vous pouvez, bien sûr, acheter un matériel tout prêt ; il est disponible sur le marché mais assez difficile à dénicher et souvent très onéreux. Alors, bricolez le vôtre.
Une fois terminé, renseignez vous dans votre entourage, auprès de votre locale ou de membres de Nature & Progrès. Vous trouverez certainement une personne heureuse de vous céder quelques décimètres cubes de lombricompost en activité. Ou bien prélevez la souche au sein d’un compost en activité.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
71
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Peut être ne l’avez-vous jamais invité au potager, et pourtant, en tenant compte de certaines précautions, l’artichaut pousse très bien chez nous. La plante est classée dans la famille des astéracées (composées) comme le cardon, une autre plante qui est également trop souvent oubliée. Même s’il est vivace, dans les régions au climat humide et froid, l’artichaut n’est pas toujours rustique.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
66
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Depuis le début de l’année 2005, l’« écotaxe » sanctionnant l’achat de bouteilles en plastique a augmenté afin d’encourager le consommateur à se tourner vers les contenants réutilisables. L’idée, en soi, n’est pas mauvaise. Mais ne vaudrait il pas mieux que le consommateur effectue cette démarche volontairement en ayant bien conscience de son choix ?
L’industrie alimentaire n’est toujours pas très « chaude » face à cette mesure et l’Etat, quant à lui, en profite pour récupérer des sommes importantes qui ne seront pas nécessairement utilisées pour l’écologie…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
52
Page:
25
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Au jardin, l’identification des plantes décoratives, des arbres fruitiers ou des variétés de légumes cultivées comme porte-graines pose quelquefois quelques problèmes d’ordre esthétique ou de durabilité. Beaucoup se détériorent ou se cassent rapidement, d’autres deviennent carrément illisibles… Dans l’esprit de ce que faisait naguère notre regretté ami Jacques Dupret, je vous propose ici un petit bricolage qui pourra occuper vos longues soirées d’hiver. Ou ce qu’il en reste…

D’après Diderot et d’Alembert, dans leur célèbre Encyclopédie, l’origine du mot “étiquette” est lointaine et nous vient de l’époque où les procédures en latin étaient regroupées dans un sac sur lequel était inscrit “est hic quaestio inter N… et N…” (ici est la question entre N… et N…). Mais, à la place de “quaestio”, écrit en entier, on inscrivait seulement “quaest.” ou “quest.”, et cela donna “est hic quest.” devenu, par corruption, “étiquette”.
La réalisation d’étiquettes pour le jardin constitue un bricolage peu onéreux, pour peu qu’on emploie du matériel de récupération. Cela demande peu d’outillage et est facile à réaliser…

Auteur:
Philippe Delwiche
Numéro de revue:
112
Page:
24
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La majorité des boutures vertes ou aoûtées s’enracinent facilement, trempées dans l’eau, mises en terre, en jauge, pendant une période plus ou moins longue – ce qui provoque la cicatrisation et la formation d’un « cal » d’où sortent les racines… Certaines espèces de végétaux éprouvent pourtant des difficultés à développer leurs racines qui apparaissent parfois longtemps après la mise en terre. D’où un danger de pourriture… ou de temps perdu.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
63
Page:
23
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

C’est un coléoptère que les jardiniers découvrent parfois avec horreur sur leurs pommes de terre. Est-il nécessaire de le décrire ? Un corps long de dix millimètres, ovale et bombé, des élytres d’un jaune brillant, marqués chacun de cinq lignes longitudinales noires… Ses œufs sont jaunâtres et de forme ovale ; on peut les confondre avec les œufs de coccinelles. Ses larves, longues de quinze millimètres, sont jaune rouges et les deux rangées de plaques latérales sont noires… Eh oui, c’est le doryphore !
Les doryphores passent l’hiver dans le sol, à une profondeur de vingt-cinq à cinquante centimètres. Au printemps, quand la température atteint 15°C, ils remontent en surface, s’attaquent aux solanacées, pommes de terre, aubergines, tomates… Ils dévorent leurs jeunes feuilles et y pondent de nombreux œufs. Si, par manque d’observation, vous les laissez s’installer, leurs larves très voraces auront vite fait de détruire la végétation de votre parcelle de pommes de terre… Et adieu la récolte ! Heureusement, de nombreux oiseaux s’en nourrissent… Installez donc des nichoirs.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
80
Page:
25
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Connaissez vous les rubans de graines à semer ? Ils sont diffusés chez certains grainetiers, et réservés, presque essentiellement, à certaines variétés de carottes. Vous n’en trouverez pas dans les catalogues de graines biologiques… Ils ne sont certainement pas indispensables, et pourtant, au moment des semis, ils peuvent aider.
Il s’agit d’une technique simple à mettre en œuvre ; elle évite des semis trop drus, ainsi que des éclaircissages parfois laborieux au fur et à mesure de la germination et de la pousse des jeunes plants. Elle permet aussi de préparer certaines associations bénéfiques. Vous constaterez également, grâce à elle, une diminution des « attaques » de fourmis ou d’araignées rouges.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
78
Page:
29
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Nos « travaux de saison » vous ont tenus en haleine durant toute l’année 2004. Avec 2005, nous inaugurons une nouvelle rubrique qui devrait ravir tous nos amis jardiniers. Numéro après numéro, nous compilerons, en effet, bon nombre de trucs et d’astuces qui devraient être de nature à vous simplifier la vie au jardin. Nous suivrons les bons conseils de notre ami Jacques, en quête d’un jardinage toujours plus pratique, toujours plus productif, toujours plus bio…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
51
Page:
32
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Cher et insatiables collectionneurs de Valériane, vous savez que, numéro après numéro, un de nos jardiniers conseils les plus chevronnés vous livre ses petits trucs et astuces, avec la seule – et modeste – ambition de vous simplifier un peu la vie au potager. Puisse donc le travail sur les planches vous être, grâce à lui, toujours plus pratique et toujours plus bio. Bon marché également, avec plein d’idées pour récupérer et recycler ce qui ne sert plus…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
60
Page:
25
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Vous êtes membre de Nature & Progrès et vous pratiquez la culture biologique… Vous n’êtes, bien entendu, pas adeptes du tout plastique. Et c’est assez logique… Cependant, vous constatez comme moi que la plupart du petit matériel ou des récipients d’utilisation courante au jardin sont fabriqués en matière synthétique. Pensez aux composteurs, aux seaux, aux arrosoirs, aux pots de rempotage et autres semoirs…

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
59
Page:
19
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Quand vous effectuez vos semis en plateaux, cubes pressés, barquettes de récupération, en serre, au potager ou lors de repiquages en godets ou en place dans la parcelle, c’est préférable : identifiez ! Surtout lorsque vous augmentez la biodiversité au potager ou au jardin décoratif, lorsque vous bouturez vos arbustes à fleurs, à fruits, lorsque vous semez vos fleurs, aromatiques ou médicinales… Et si, tout simplement, vous cultivez diverses variétés de la même espèce… Comment reconnaître les différences de très jeunes plants de laitues, de choux ou de tomates ? Alors, afin d’éviter les erreurs, il est toujours préférable de bien les distinguer… Une seule solution : préparez vos étiquettes.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
83
Page:
33
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

Les viticulteurs préparent la bouillie bordelaise depuis 1880 afin de « soigner » le mildiou de la vigne. Les professionnels et les jardiniers l’utilisent pour traiter principalement le mildiou. Considérée comme « produit naturel », elle est autorisée par le cahier des charges de l’agriculture biologique. Son utilisation est réglementée et risque prochainement d’être beaucoup plus stricte.
Composée de chaux et de cuivre, deux éléments naturels, elle est pulvérisée en traitement préventif ou curatif, par les professionnels, contre les maladies cryptogamiques… Mais parfois avec excès ! Et, comme pour d’autres traitements, certains jardiniers ne sont pas en reste… La quantité de produit renseignée pourrait ne pas suffire, croient-ils ! Alors, sait-on jamais, pour une efficacité maximale, ils doublent la dose. Sans penser à l’impact négatif sur l’environnement et, par delà, sur leur santé.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
79
Page:
21
Catégorie de l'article:
Chapeau de l'article:

La consoude, c’est l’« or du jardin » ! Bien sûr, vous la connaissez… Mais, l’utilisez vous suffisamment ? Nos anciens l’ont cueillie, puis cultivée depuis l’Antiquité. Ils l’employaient en soins corporels, en fertilisant pour leurs sols de culture, mais également comme aliment, tant pour leurs congénères que pour leurs animaux…
Aujourd’hui, les jardiniers de Nature & Progrès en possèdent au moins un plant au potager ; ils profitent largement de ses nombreuses propriétés… Feuilles fanées en couverture du sol, hachées, séchées en poudre, déposées dans les sillons de semis ou les trous de plantation… préparations fermentées… Son éloge n’est plus à faire.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
57
Page:
19
Catégorie de l'article:
Titre de l'article:
Chapeau de l'article:

Rares sont les jardiniers qui n’ont jamais eu de problèmes dans leurs cultures de carottes. Il est vrai qu’en fin de saison, quand elles ont été épargnées par la maladie, lors de la récolte, il est bien désagréable de constater que leurs racines sont véreuses et parfois inconsommables.

Auteur:
Jacques Dupret
Numéro de revue:
56
Page:
29