fbpx

Greenpeace : Préserver le climat de l’impact de l’élevage industriel

© Adobe Stock, tous droits réservés

La position de Nature & Progrès

Cette étude confirme ce que nous avons dit déjà en 2010 lors de notre colloque « Agriculture biologique et changement climatique » !
L’option à adopter n’est pas de ne plus manger de viande !
C’est de consommer une viande locale, respectueuse de l’environnement et biologique !

Les négociations pour la prochaine PAC commencent ; Une occasion de réorienter l’agriculture dans ce sens.

Prière de plus opposer homme et animal… Il faut cesser de nourrir les animaux avec des céréales nobles…

Rappelons que 24 % des céréales sont utilisées pour les agrocarburants,
que 3 % sont panifiables et que le reste sert à nourrir les animaux…
C’est une honte !

Voilà donc un beau potentiel pour notre région qu’est le développement de farines locales et de viandes locales nourries à l’herbe !

Communiqué de Greepeace

Pin It on Pinterest

Share This