fbpx

Conopode, Cranson, Epilobe, Fragon

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Conopode, Cranson, Epilobe, Fragon
Chapeau de l'article:

Les plantes, source de vie

Trente-huit ! Trente-huit fois que notre ami François Couplan a déjà entrepris de nous familiariser à ces plantes sauvages qu’il connaît à la perfection ! Apprenons donc à mieux connaître celles que nous nommons encore trop souvent “mauvaises herbes”…

1. Conopode
(Conopodium majus)
Une plante toute en finesse
Le conopode, ou “génottes”, est une petite Ombellifère à la tige gracile qui porte quelques feuilles très finement découpées et de petites fleurs blanches réunies en une ombelle délicate.

2. Cranson
(Cochlearia officinalis)
Une petite cuillère
Les feuilles basales du cranson présentent une forme originale : souvent plus larges que longues, elles sont plus ou moins creusées et évoquent un peu une cuillère, d’où le nom scientifique de la plante, du latin cochlea, cuillère. Les fleurs, à quatre pétales en croix indiquent sans doute aucun la famille des Brassicacées, ou Crucifères (porte-croix, en latin).

3. Epilobe
(Epilobium angustifolium)
Un laurier qui aime le feu
L’épilobe en épi est parfois nommé “laurier de Saint Antoine”, sans doute parce que ses feuilles allongées évoquent celles de l’arbuste méditerranéen – mais c’est bien là leur seul point commun, car cette herbacée n’a rien d’aromatique. Pour les Anglo-Saxons, c’est la fireweed, l’herbe du feu, du fait de sa propension à pousser en abondance après les incendies.

4. Fragon
(Ruscus aculeatus)
Un “petit houx”
Le fragon est également connu sous le nom de “petit houx”. En fait, la ressemblance estre ces deux plantes s’arrête aux feuille piquantes – seulement au sommet chez le fragon – et aux fruits d’un rouge vif. Mais le fragon n’atteint jamais la taille du houx et ne risque pas d’être confondu avec cet arbuste.

Auteur: François Couplan
Numéro de revue: 114
Page: 34

Pin It on Pinterest