fbpx

Gérer les fortes chaleurs

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Gérer les fortes chaleurs
Chapeau de l'article:

Les conséquences des chaleurs estivales représentent fréquemment un défi pour le jardinier. Si le manque d’eau est le phénomène le plus récurent, le coup de soleil – surtout en serre – survient lorsque les précautions minimales ne sont pas respectées. En même temps, la chaleur et la sécheresse engendrent l’apparition de certains insectes ravageurs…
Avant tout, assurer une hydratation suffisante des plantes est primordial. Toutefois, les plantes vivaces, dès lors qu’elles sont bien installées et qu’elles ont pu développer leur système racinaire, ne craignent plus ni la chaleur ni la sécheresse. Il n’en va pas de même, hélas, pour les plantes annuelles dont la résistance à la sécheresse est proportionnelle au développement foliaire. Vous constaterez ainsi que les légumes à faible développement foliaire – oignon, ail, échalote – n’ont pratiquement jamais besoin d’arrosage. Certains légumes au feuillage plus important n’ont que de faibles besoins d’arrosage : les pommes de terre, l’aneth, les carottes, le cerfeuil, les salsifis et scorsonères, les fraisiers et les poireaux. Par contre pour ce qui es tomates, laitues, concombres, poivrons, courges et potirons, les besoins sont maximaux.

Auteur: Jacques Biston
Numéro de revue: 132
Page: 20

Pin It on Pinterest