fbpx

La betterave rouge ‘Crapaudine’

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: La betterave rouge ‘Crapaudine’
Chapeau de l'article:

Quelles variétés multiplier ?

Suite de cette rubrique qui vous présente des variétés qu’il sera intéressant de multiplier dans le cadre de notre Maison de la semence citoyenne de Nature & Progrès. Si la betterave rouge est à privilégier pour ses exceptionnelles qualités nutritives, la variété ‘Crapaudine’ est à choisir, entre toutes, pour ses qualités gustatives.

Dans son Ecole du jardin potager, publié en 1752, De Combes remarque à propos de la betterave rouge la « […] ressemblance assez parfaite de la tige et de la feuille de cette plante avec celle de la Bette blanche, que nous nommons Poirée […] ». Il mentionne ensuite trois variétés cultivées : « […] la grosse rouge, la petite qu’on nomme Castelnaudari & la blanche […] », mais il recommande « […] la Castelnaudari qui est beaucoup plus petite ; mais elle dédommage de ce défaut par sa délicatesse & son goût, qui tient de celui de la Noisette ; elle a encore l’avantage de pouvoir se manger dès le mois d’Août, sans avoir rien de l’âcreté de la grosse, qui n’acquiert d’ailleurs sa perfection qu’à la fin de l’automne & qui retient toujours quelque chose de ce défaut (1) […] ». Un siècle plus tard la ‘Castelnaudary’ est toujours cultivée mais la ‘Crapaudine’, une sous-variété, lui était préférée (2).

Vilmorin signale qu’ « […] On la cultive beaucoup en Amérique, où elle est particulièrement appréciée […] ». Elle y est proposée, dès 1868, dans le catalogue du grainetier James Gregory, de Marblehead, Massachussets, qui en parle avec enthousiasme. C’est probablement la plus ancienne variété qui nous soit parvenue. En 1865, Pierre Joigneaux signale qu’ « au XVIIIe siècle, on n’en connaissait encore que deux variétés : la petite rouge de Castelnaudary et la betterave blanche […]. A présent, nous pouvons ajouter comme variété de table la betterave écorce ou crapaudine ou précoce noire, d’un rouge vif, et dont la peau brune est rugueuse et striée comme certaine écorces d’arbre (3) […]. »

Comme le signale De Combles pour la ‘Castelnaudary’ et Joigneaux, pour la ‘Crapaudine’, ces variétés sont précoces, résistantes au froid, robustes et d’excellente conservation.

Auteur: Philippe Delwiche
Numéro de revue: 126
Page: 15

Pin It on Pinterest