fbpx

La luminosité dans l’habitat

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: La luminosité dans l’habitat
Chapeau de l'article:

Dévoreurs de lumière

« Tous les êtres vivants sont des dévoreurs de lumière », a dit le docteur Fritz Albert Popp. Les recherches de cet éminent physicien et biologiste allemand ont démontré que la lumière, source fondamentale d’énergie, est à la base de tous les processus vitaux. Elle détient le principe unique de la grande diversité des formes de vie. Les quanta de lumières (les photons) agissent sur l’évolution, le développement, la différenciation, l’apparition du cancer…
Le docteur Popp a mis en évidence la concordance entre la cellule vivante et la lumière solaire, le rôle d’antenne de la forme hélicoïdale de l’ADN. Un rayonnement ultra-ténu de lumière (laser biologique) émane des cellules vivantes ; ce phénomène explique une part importante des principes majeurs de l’évolution biologique. La science corrobore donc le thème si souvent abordé par le quidam ou le poète : « la lumière, c’est la vie » ! Et comme nous cherchons tous, sur le plan psychique ou spirituel, une lumière pour nous guider, cette référence aux principes mêmes de la vie, mise en évidence par la physique, n’est certainement pas dénuée de sens…
Mais comment appréhender le thème de la lumière dans le domaine de la bio-construction ? Comment concevoir des bâtiments, aménager des espaces en tenant compte de cet aspect spécifique qui découlerait du principe de résonance magnétique entre la cellule et l’environnement ?
Le but de ce dossier est donc de vous proposer quelques pistes de réflexion, en fonction des critères du développement durable, et donc, du respect de l’environnement et de la santé. Nous ferons, tout d’abord, un petit détour par les principes universels que nous enseigne le feng shui. Il présente l’habitat comme un filtre de la lumière dont nous ne devons pas manquer mais qui ne doit jamais nous épuiser. Quelques notions d’éco-bioclimatisme, ensuite, nous montreront combien l’éclairage naturel reste incomparable, même si les caprices de la lumière du soleil nous font souvent préférer l’éclairage artificiel. Nous verrons, à ce sujet, quel lampe choisir. Un éclairage bien adapté allégera notre facture d’électricité de manière spectaculaire : pour une famille moyenne qui consomme annuellement entre 500 et 750 kWh pour s’éclairer, ce chiffre peut aisément tomber à… 150 kWh, sans perte de confort, à condition toutefois d’utiliser des lampes économiques. Eh oui, autant savoir…

Auteur: Luc Delvaux
Numéro de revue: 34

Pin It on Pinterest