fbpx

Le diplotaxe, La laitue vivace, La fougère aigle, La menthe

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Le diplotaxe, La laitue vivace, La fougère aigle, La menthe
Chapeau de l'article:

Plantes, source de vie : dix-neuvième livraison de cette rubrique qui entend nous familiariser davantage avec ces plantes sauvages que notre ami François Couplan connaît à la perfection. Pourquoi ne pas apprendre, en effet, à mieux les connaître et à mieux apprécier celles que nous nommons encore trop souvent “mauvaises herbes”…

1. Le diplotaxe (Diplotaxis tenuifolia)
Un cousin de la roquette
Les feuilles du diplotaxe ont la même saveur, piquante et aromatique, que celles de la roquette (Eruca sativa), avec d’agréables notes de graines grillées. On les consomme dans les salades composées, par exemple dans le mesclun. Le diplotaxe est souvent nommé « roquette sauvage ».

2. La laitue vivace (Lactuca perennis)
Une laitue sauvage
Notre plante est vivace, contrairement aux autres laitues rencontrées dans la nature (Lactuca serriola et L. virosa), qui sont annuelles. Autres caractères distinctifs : ses feuilles, d’un vert bleuté, sont lisses et non couvertes d’épines le long de la nervure inférieure, et ses fleurs sont bleues, alors qu’elles sont d’un jaune pâle chez les autres espèces.

3. La fougère aigle (Pteridium aquilinum)
La plus commune de nos fougères
La fougère aigle forme, grâce à sa puissante tige souterraine, de vastes colonies qui, dans les collines du pays basque par exemple, peuvent couvrir plusieurs hectares. Elle affectionne les terrains acides dont sa présence est un indicateur fiable.

4. La menthe (Mentha arvensis)
Il y a menthe et menthe…
De nombreuses espèces de menthes poussent dans nos régions, toujours dans des lieux humides, la menthe aquatique (Mentha aquatica) a carrément les pieds dans l’eau ! La menthe des champs (M. arvensis), fréquente dans les prairies mouillées, est sans doute l’une des plus intéressantes.

Auteur: François Couplan
Numéro de revue: 95
Page: 34

Pin It on Pinterest