fbpx

Le renouveau des moulins du Pajottenland (1)

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Le renouveau des moulins du Pajottenland (1)
Chapeau de l'article:

Le Heetveldemolen fédère les céréaliers du Pajottenland

Bien sûr, le Pajottenland, c’est le Brabant Flamand, mais d’où croyez-vous que viennent la plupart des “produits locaux” vendus dans l’ouest de Bruxelles ? Des produits si locaux qu’ils proviennent d’ailleurs souvent de champs d’agriculteurs du Hainaut et de l’est du Brabant Wallon. Preuve que la complexité belge n’est pas seulement institutionnelle. Un saut par-delà la frontière linguistique s’imposait, par conséquent…

A Tollembeek, le moulin à eau du domaine de la ferme-château de Heetvelde moud depuis plus de six cents ans ! Il est alimenté par la force tranquille de l’eau de la Marcq qui coule dans sa verte et paisible vallée, au départ du bois de Silly-Enghien vers Deux-Acren, quelque part entre Lessines et Grammont, où elle rejoint la Dendre… Là se trouve un des trois moulins encore en activité du Pajottenland qui en comptait jadis nonante-deux ! Nous sommes dans la commune de Galmaarden, pointe ouest du Pajottenland et du Brabant flamand. Le Pajottenland, c’est un petit territoire de quatre cents kilomètres carrés situé à l’ouest de la Région de Bruxelles-Capitale. Ses habitants sont aujourd’hui au nombre de deux cents mille, répartis sur cinquante entités fusionnées en treize communes.

Auteur: Par Jürg Schuppisser et ses hôtes du jour, Monique Van Ongevalle et Hubert Deweerdt
Numéro de revue: 141
Page: 36

Pin It on Pinterest