fbpx

Les ambassadeurs de l’éco-construction 2

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Les ambassadeurs de l’éco-construction 2
Chapeau de l'article:

Ils ont rénové ou construit leur maison,
aujourd’hui ils sont ambassadeurs de l’éco-construction

En 2013, Nature & Progrès met en place un réseau d’ambassadeurs de l’éco-construction entre la Belgique et la France. Le but ? Rassembler des personnes porteuses de mêmes valeurs, faire connaitre les matériaux locaux et sensibiliser de nouveaux citoyens à ces modes de construction locaux. Aujourd’hui, le pari est réussi. Plus d’une vingtaine d’ambassadeurs motivés et engagés forment ce réseau. Une plus-value sociale à son chantier ? Evidemment, tous le confirment ! Dans ce dossier, focus sur sept ambassadeurs : comment en sont-ils arrivé à vouloir bâtir – de leurs propres mains – leur maison avec des techniques “de chez nous” ? Vous avez rencontré les deux premiers dans Valériane n°112. Voici le troisième d’entre eux…

Frédéric Mathias,
élagueur, maire et auto-constructeur à Boult-aux-Bois, en France

Débrouillard, cet élagueur à la cinquantaine pétillante s’est lancé le défi de construire seul sa maison avec une ossature en bois et l’isolation en paille. Il lui aura fallu plus de quatre ans pour que son rêve devienne réalité. Frédéric Mathias s’est agenouillé plus d’une fois dans un coin de sa maison de Boult-aux-Bois “à chercher des solutions”. Il lui est arrivé de jurer : “Mais dans quel pétrin je suis allé me fourrer !” A en pleurer parfois. Mais il s’est toujours relevé. “Le plus grand ennemi de l’auto-constructeur, c’est le découragement”, souffle-t-il simplement, après quatre ans et demi de travaux.
Des solutions, cet élagueur à la débrouillardise incroyable, en a sortie plus d’une de son chapeau. “Je ne compte plus les heures passées à chercher des réponses sur des forums spécialisés ou à discuter avec des artisans, soupire-t-il, avouant non sans mal son inexpérience la plus totale au début du projet : ‘Je ne voulais pas être un spécialiste, je voulais apprendre pour comprendre. Désormais, quand j’entre dans une maison, je ne la regarde plus de la même façon’.”

Auteur: Carl Hocquart, Rémy Talarico et Pauline Feron
Numéro de revue: 113
Page: 56

Pin It on Pinterest