fbpx

Luc et Marylène Lamberty : “Eduquer le consommateur est un gage de qualité”

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Luc et Marylène Lamberty : “Eduquer le consommateur est un gage de qualité”
Chapeau de l'article:

Notre rubrique “bio-portrait” a essentiellement pour but de vous présenter les agriculteurs signataires de la Charte de Nature & Progrès. Nous vous emmenons entre Vielsalm et Saint-Vith, visiter la ferme de Luc et Marylène Lamberty. Une diversification maximale, au départ d’une production essentiellement laitière, y est aujourd’hui recherchée. Le magasin bio, tenu par Marylène, s’efforce de guider le consommateur vers des choix mûrement réfléchis…

“La ferme Lamberty est une ferme de famille, dit Marylène ; cela fera la quatrième génération avec nos enfants. Elle a été bâtie dans les années vingt par les grands-parents de mon mari ; mon beau-père a ensuite repris l’exploitation mais ce n’était que son métier secondaire car il travaillait à l’extérieur. Luc a repris à son tour en 1984 et je suis arrivée en 1985 ! Mais j’étais également fille d’agriculteurs…”
Luc et Marylène ont commencé à diversifier la petite ferme laitière en élevant du blanc bleu. Puis, quand ils en eurent assez, ils optèrent pour la blonde d’Aquitaine, en 1991.
“Nous recherchions une meilleure méthode de travail pour faire tourner notre exploitation, se souvient Marylène, et nous avons visité la ferme Kettel à Houdrigny – en bio depuis 1978 – où nous avons rencontré Michel Censier. A partir de là, nous avons mis la charrue dans une trentaine de nos cinquante-trois hectares ; c’était la seule solution pour avoir avoir du fourrage en suffisance pendant toute une année. Pour avoir plus d’autonomie, nous avons cultivé trois hectares de céréales, ce que nous n’avions jamais fait auparavant. Nous nous sommes encore agrandis pour atteindre nonante-deux hectares actuellement…”

Auteur: Hélène Deketelaere et Dominique Parizel
Numéro de revue: 115
Page: 43

Pin It on Pinterest