fbpx

Mache, hysope, myrrhe odorante – Les plantes, source de vie

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Mache, hysope, myrrhe odorante – Les plantes, source de vie
Chapeau de l'article:

Trentième chapitre de cette rubrique qui entend nous familiariser avec ces plantes sauvages que notre ami François Couplan connaît à la perfection ! Pourquoi ne pas apprendre, en effet, à mieux connaître et à mieux apprécier celles que nous nommons encore trop souvent “mauvaises herbes” ?

1. La mâche (Valerianella olitoria)
Une cousine de la valériane

La mâche appartient à la famille des Valérianacées, comme la valériane officinale (Valeriana officinalis), appréciée pour ses racines qui possèdent la vertu de rééquilibrer le système nerveux. Notre mâche se contente de fournir, avec ses tendres feuilles, l’une des plus délicates salades au goût caractéristique très fin, légèrement aromatique et sucré. Ses noms populaires sont nombreux : “doucette” ou “rampon” en Suisse – par confusion avec la raiponce, Campanula rapunculus -, corn salad – salade de blé – ou lamb’s lettuce – laitue d’agneau – en anglais, etc.

2. L’hysope (Hyssopus officinalis)
Une plante antique

Originaire d’Europe méridionale et orientale, l’hysope est cultivé depuis l’Antiquité comme plante aromatique, condimentaire et médicinale. L’espèce que cite la Bible sous ce nom – destinée à être trempée dans le sang pour asperger la porte de la maison… – est une autre plante, probablement l’origan de Syrie (Origanum syriacum), très odorant, qui appartient à la même famille.

3. La myrrhe odorante (Myrrhis odorata)
Il y a myrrhe et myrrhe

Ce que l’on connaît généralement sous le nom de “myrrhe” est une gomme-résine aromatique produite par un arbuste originaire de la péninsule arabique, Commiphora myrrha. On s’en sert comme encens et comme antiseptique. Notre myrrhe indigène est une Ombellifère – une cousine de la carotte et du persil – que l’on rencontre dans les lieux humides des montagnes, à moyenne altitude.

4. La lavande (Lavandula angustifolia)
La vraie lavande

Également nommée “lavande vraie”, “lavande fine” ou “lavande officinale”, la lavande à feuilles étroites pousse au-dessus de six cents mètres dans le sud-est de la France. Au-dessous de cette altitude, dans le Midi, se rencontre la lavande à larges feuilles ou “lavande aspic” (Lavandula latifolia). Leur hybride, largement cultivé, est le lavandin. Il existe d’autres espèces de lavande dans l’ouest du Bassin méditerranéen.

Auteur: François Couplan
Numéro de revue: 10
Page: 34

Pin It on Pinterest