fbpx

Nouveau traité international L’ONU sera-t-elle enfin en mesure de nous protéger des multinationales ?

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Nouveau traité international L’ONU sera-t-elle enfin en mesure de nous protéger des multinationales ?
Chapeau de l'article:

Qui n’a pas entendu parler d’au moins un scandale lié à une entreprise ? Travail précaire et dangereux, travail des enfants, déplacement et empoisonnement de populations, évasion fiscale, financement de groupes armés… La liste des violations des droits humains commises directement ou indirectement par les multinationales est longue et inquiétante. Tout comme la file des victimes qui réclament justice…

Les citoyens font les frais des entreprises, devenues de plus en plus puissantes et de moins en moins contrôlables, y compris par les États. Face à cette impunité résultant de nombreux obstacles juridiques, le traité actuellement négocié à l’Organisation des Nations Unies (ONU) sur la responsabilité des entreprises sera-t-il enfin la solution ?

La toute-puissance des multinationales

La globalisation de l’économie a permis aux entreprises de gagner de nouveaux marchés, d’implanter des filiales à l’étranger et ainsi d’étendre leur influence à travers le monde. Aujourd’hui, les dix plus grandes multinationales pèsent davantage financièrement que cent quatre-vingt États. Ce phénomène de concentration économique s’accélère et génère toujours plus de victimes, considérées comme les “grands perdants de la mondialisation”. En effet, selon le dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités, en 2017, 82% des richesses créées ont bénéficié aux 1% les plus riches de la population mondiale, tandis que… 3,7 milliards de personnes n’ont rien reçu !

Mais comment en sommes-nous arrivés là ? Les États, qui cherchent à retenir les entreprises sur leur territoire ou à attirer de nouveaux investisseurs, ont créé des régimes fiscaux, négocié des accords commerciaux et accordé des programmes d’aide extrêmement favorables aux entreprises. Ils ont ainsi, en partie, permis cette montée en puissance. Souvent à leurs dépens quand on pense, par exemple, que les clauses d’arbitrage des nouveaux traités de libre-échange permettent désormais aux entreprises de poursuivre un État. Les multinationales jouent donc un rôle majeur dans la définition des règles du jeu de la mondialisation.

 

Auteur: Agathe Smyth, chargée de plaidoyer Commission Justice et Paix
Numéro de revue: 133
Page: 49

Pin It on Pinterest