fbpx

Pariétaire, salicorne, benoîte urbaine, viorne obi

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Pariétaire, salicorne, benoîte urbaine, viorne obi
Chapeau de l'article:

1. La pariétaire (Parietaria officinalis)
Le nom de son habitat

Il suffit d’observer l’habitat de la plante pour comprendre l’origine de son nom. Parietaria désignait, chez divers auteurs latins, une plante croissant sur les murs : en latin, « mur » se dit paries, un mot qui a aussi donné « paroi ». Officinalis signifie que la pariétaire était vendue dans les officines des pharmaciens : riche en nitrate de potassium, elle possède en effet des propriétés diurétiques avérées.

2. La salicorne (Salicornia europaea)
Des plantes sans feuilles ?

Les salicornes, qui croissent sur les vases salées du littoral, sont de curieuses plantes vertes ou rougeâtres qui ne semblent pas avoir de feuilles. En fait celles-ci sont réduites à deux gaines soudées entre elles, situées à intervalles réguliers de chaque côté de la tige cylindrique, charnue, gonflée de liquide salé. Les tiges sont d’abord herbacées, formées d’articles se détachant facilement les uns des autres, puis deviennent ligneuses par l’intérieur à la fin de la saison.

3. La benoîte urbaine (Geum urbanum)
Des fruits qui collent aux chaussettes

La benoîte urbaine, qui abonde en lisière des bois et des forêts, est une cousine du fraisier des bois : à la couleur près, la benoîte est jaune, leurs fleurs se ressemblent beaucoup. Par contre, les fruits de notre plante forment de petites boules hérissées des styles, curieusement tordus au sommet. Ils s’accrochent ainsi aux poils des animaux ou aux vêtements des humains, ce qui leur permet d’être dispersés au loin et de multiplier plus efficacement la plante.

4. La viorne obier (Viburnum opulus)
Une ornementale sauvage

La viorne obier pousse dans les haies et les lisières humides. Ses feuilles opposées sont palmées comme celles des érables. L’un de ces derniers, Acer opalus, porte d’ailleurs le nom commun d’érable à feuilles d’obier. Une variété ornementale de viorne obier, la « boule de neige », se distingue par ses inflorescences globuleuses très décoratives, formées de grandes fleurs stériles.

 

Auteur: François Couplan
Numéro de revue: 93
Page: 34

Pin It on Pinterest