fbpx

Peindre ses murs avec l’argile Le Graal à portée de votre taloche…

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Peindre ses murs avec l’argile Le Graal à portée de votre taloche…
Chapeau de l'article:

Extrait inédit de : Hervé Caps, La terre… du sol au plafond. Autoconstruction et autorénovation, Éditions Nature & Progrès, à paraître en septembre 2014.

La terre est un matériau local, simple, sain et efficace. Les “recettes” et autres méthodes données dans cet ouvrage sont essentiellement issues du vécu personnel de l’auteur et de l’expérience acquise au long de la préparation et de la réalisation de sa maison. Briques, enduits, peintures, pisé, torchis… la terre peut rendre de très nombreux services aux autoconstructeurs. Pour réduire les coûts, mais surtout pour se réapproprier son habitat et tâter de la terre… Bref, yapluka, çavolekou, allési !

Des murs joliment colorés, respirants, sains, écologiques et bons marchés : c’est le Graal à portée de taloche… Le rôle d’une peinture peut être décoratif mais également protecteur. Outre le liant, l’argile et l’ajout d’additifs permet de modifier les caractéristiques de la peinture afin d’augmenter la résistance de la surface à l’abrasion ou aux projections d’eau. Entre autre, vous verrez apparaître de la colle de farine dans les recettes, qui contient uniquement de la farine et de l’eau. Aussi, elle est évidemment biodégradable… et putrescible. Il conviendra donc d’utiliser rapidement vos peintures préparées. Si vous avez vraiment trop de matière mais que vous voulez vous assurer de retrouver exactement la même teinte par la suite, la congélation peut être une solution.
Vous trouverez deux recettes de base pour des peintures à l’argile. Ces peintures s’appliquent sur un mur enduit à l’argile, à la chaux et éventuellement sur du bois – pas de retour personnel sur l’utilisation de ces peintures sur des plaques de type Fermacell®. Il s’agit de recettes éprouvées mais qui ne demandent qu’à être modifiées ; n’hésitez surtout pas à expérimenter, à vous réapproprier cette matière afin de la modeler selon vos goûts. Dans tous les cas, gardez pour seule ligne de conduite que ces peintures doivent être, comme tout matériau sain à base de terre, solubles dans l’eau et donc réversibles. L’ajout de ciment, par exemple, est donc à éviter.

 

Auteur: Hervé Caps
Numéro de revue: 108
Page: 59

Pin It on Pinterest