fbpx

Potager collectif plantois : se réapproprier les moyens d’améliorer la vie

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Potager collectif plantois : se réapproprier les moyens d’améliorer la vie
Chapeau de l'article:

Le quartier de La Plante, à Namur, s’étend entre la chaussée de Dinant – qui, comme son nom l’indique, va à Dinant – et l’avenue Félicien Rops qui longe la Meuse. Deux perpendiculaires – les rues Delonnoy et Hamoir – définissent un grand quadrilatère bordé d’habitations. En son milieu, se trouve ce que les vieux Plantois appellent, depuis toujours le “terrain vague”…

Fin 2012, la Régie foncière de la Ville de Namur achète ce vaste terrain afin de bâtir des maisons familiales et de prévoir d’éventuelles extensions de l’école communale. Une bande de citoyens locaux constitue alors l’association “Potager collectif plantois” dans un but bien précis : créer à cet endroit un potager collectif géré de manière coopérative et mettant en œuvre les principes de l’agroécologie. Un rapide sondage leur confirme que les Plantois sont enthousiastes et bien déterminés à s’impliquer dans le projet… Le 30 juillet 2013, le groupe prend la forme juridique d’une asbl ; c’est une exigence formulée par la Ville de Namur.

 

Auteur: Jürg Schuppisser
Numéro de revue: 117
Page: 24

Pin It on Pinterest