fbpx

Tribunal citoyen contre Monsanto – Quelle légitimité ? Quels objectifs ?

Catégorie de l'article:
Titre de l'article: Tribunal citoyen contre Monsanto – Quelle légitimité ? Quels objectifs ?
Chapeau de l'article:

Rencontre avec Arnaud Apoteker

Dans les pages de Valériane n°119, nous évoquions déjà ce tribunal qui se tiendra à La Haye, aux Pays-Bas, du 12 au 16 octobre. Nous vous demandions déjà de le soutenir financièrement en participant à l’action de crowdfunding, toujours en cours sur le site www.monsanto-tribunalf.org. Mais quelle sera la légitimité de ce tribunal ? Quels seront ses moyens et ses objectifs ? Et, surtout, que pourra-t-on vraiment en attendre ?

Pour le savoir, nous avons rencontré Arnaud Apoteker, ancien responsable de la campagne OGM pour Greenpeace-France, aujourd’hui administateur du CRII-GEN. Il nous parle de la nature et des objectifs de ce tribunal qui se tiendra à l’ISS – Institute of Social Studies – de La Haye, pendant qu’une grande assemblée du peuple aura lieu, ailleurs dans la ville.

D’où vient cette initiative ?

“L’idée du Tribunal contre Monsanto, raconte Arnaud Apoteker, est née dans le cadre d’une réunion du Forum civique européen – www.civic-forum.org/fr -, une organisation très active sur les questions d’alimentation et de politique agricole. Certains de ses membres accompagnaient à Bruxelles des paysannes colombiennes venues informer le Parlement européen quant aux risques d’une mainmise de Monsanto sur le droit des communautés locales à utiliser leurs propres semences. L’idée d’un procès international contre Monsanto germa du constat qu’il est anormal qu’une telle compagnie menace le mode de travail et l’autonomie des paysans du monde, et occasionne des dégâts énormes à leur environnement, sans que personne n’ait finalement les moyens de les défendre. Or l’histoire de la multinationale indique que de telles pratiques ne sont pas nouvelles. Seul un procès international, intenté par les citoyens du monde et retentissant médiatiquement, leur sembla de nature à contrer ces pratiques. A la recherche de militants du milieu des ONG capables de rassembler autour de ce projet, ils pensèrent immédiatement à Marie-Monique Robin, un procès contre Monsanto étant quasiment une suite logique à son livre. Rapidement convaincue, elle a, à son tour, mobilisé des personnalités avec qui elle avait travaillé, au premier rang desquelles Vandana Shiva, Gilles-Eric Séralini et Olivier De Schutter…

D’une manière générale, tout citoyen est invité à s’engager, à titre personnel, en signant l’appel mais aussi à contribuer financièrement car ce tribunal citoyen, bien sûr, ne dispose d’aucun moyen. Le comité se compose, à présent, d’une trentaine de membres dont l’identité figure sur notre site www.monsanto-tribunalf.org. Tous ont été recrutés sur une base volontaire ; il n’y a pas eu a priori de volonté de représentatitivité, d’équilibre ou de parité quelconque…”

Auteur: Dominique Parizel
Numéro de revue: 121
Page: 28

Pin It on Pinterest