Rencontres en Ferme

Produire des fruits et petits fruits sans pesticides chimiques de synthèse, c’est possible !

Se passer purement et simplement des pesticides chimiques de synthèse se fait en agriculture biologique. La part de l’agriculture biologique en Wallonie augmente d’année en année et représente aujourd’hui 11,5% de la surface agricole utile. Produire des céréales et légumes et entretenir des prairies sans recours aux pesticides, c’est possible ! C’est pourquoi, Nature & Progrès organise depuis 2017 plusieurs rencontres en ferme biologique pour aborder le sujet.

Cette année, on se focalise sur les alternatives aux pesticides chimiques de synthèse en vergers et petits fruits. Producteurs et consommateurs convaincus qu’il faut aller vers une Wallonie sans pesticides, venez donc découvrir comment certains agriculteurs en font le pari !

Des rencontres en vergers haute tige et basse tige bio seront organisées entre les mois de mars et octobre. Des occasions uniques de découvrir les alternatives aux pesticides chimiques de synthèse mises en place par l’arboriculteur. Nous y aborderons les méthodes mises en place pour se passer de fongicides, insecticides et herbicides, par une approche préventive prioritairement et curative dans un second temps.

Au programme : témoignages, visites de cultures, interventions d’experts, échanges avec les agriculteurs et arboriculteurs à propos de techniques culturales durables, démonstrations de taille, badigeonnage,…

 

 

Ou par téléphone : +32 81 30 36 90

En cas d’annulation uniquement : camille.lepolain@natpro.be

Le fruitier dans tous ses états

En mars et avril, nous partirons à la rencontre de producteurs installés aux quatre coins de la Wallonie. Ils présentent différentes manières de travailler : en système de pré-verger (avec moutons, vaches, chevaux ou poules), en agroforesterie, des vergers combinés à du maraîchage, en basses-tiges, demi-tiges ou hautes-tiges, etc. Ce qui les rassemble, c’est la production de fruits sans utilisation de pesticides chimiques de synthèse et en suivant les techniques d’agriculture biologique. Ils nous parleront de leur parcours, de leurs trucs et astuces, des difficultés rencontrées et des solutions qu’ils ont développées pour y remédier.

L’éclairage des experts

Des experts nous apprendrons davantage sur différentes techniques permettant de soigner les arbres fruitiers. Nous parlerons de la pratique de la taille, des badigeons et des aménagements en faveur des auxiliaires du verger. Le développement de la biodiversité est, en effet, considéré comme un allié majeur par les agriculteurs.

Et la valorisation, dans tout ça ?

Parce que la valorisation des fruits est aussi un enjeu capital pour les producteurs, nous parlerons de fruits à croquer mais également de transformations en sirops, cidres, fruits séchés, jus, pâtes de fruits, etc. Proposer une diversité de produits à base de fruits est indispensable pour attirer le consommateur. A travers leurs choix alimentaires, ils sont les acteurs d’une évolution vers une Wallonie sans pesticides. La part de l’agriculture biologique augmente chaque année en Wallonie. Pour que le système soit pérenne, la demande doit évoluer au même rythme que l’offre.

 

Autoproduire ses fruits en bio

L’autoproduction du particulier contribue également à l’alimentation locale et saine en Wallonie ! Les jardiniers cultivant des fruitiers ou souhaitant se lancer dans l’implantation de vergers sont les bienvenus à ces rencontres, qui enrichiront leurs réflexions et étayeront leur palette de solutions préventives et curatives de gestion des maladies et ravageurs.

Programme des rencontres en Wallonie – 1st Round !

Découvrez le programme complet et détaillé ci-dessous.

A. Vendredi 8 mars (9h à 15h) 

avec Bernard Debouche, agriculteur bio

et Yves Hayot, formateur et sympathisant du Mouvement de culture biodynamique de Wallonie.

Thème : « A la découverte des badigeons »

  • Présentation des pratiques alternatives aux pesticides mises en place dans son verger par B. Debouche
  • Visite du verger de basses-tiges bio. 5ha et 6 variétés de pommes à croquer
  • Partie théorique sur les badigeons par Y. Hayot
  • Pause déjeuner
  • Partie pratique sur les badigeons en verger avec Y. Hayot (si les conditions météo le permettent !)

Adresse : 1315 Sart-Risbart. La localisation exacte sera communiquée après inscription.

B. Mardi 26 mars (9h à 12h) 

avec Alain Dirick, arboriculteur et conseiller technique (GAWI asbl)

Thème : « Principes de la taille et mesures prophylactiques » 

  • Partie théorique sur les principes de la taille avec A. Dirick.
  • Visite du verger de basses tiges bio.
  • Partie pratique en verger sur les principes de la taille avec A. Dirick.

Adresse : 4280 Avin. La localisation exacte sera communiquée après inscription.

 C. Jeudi 11 avril (13h à 16h) au verger d’Al Savatte

avec Paula Defresne et Fabrice de Bellefroid, arboriculteurs et transformateurs. Fabrice est également formateur chez Diversifruits asbl.

Thème : « Aménagements pour favoriser les auxiliaires en verger et présentation de quelques techniques de transformation de fruits » 

  • Visite du verger conservatoire de hautes tiges.
  • Présentation des pratiques alternatives aux pesticides mises en place dans leur verger par les arboriculteurs accueillants, avec un focus sur la mise en place d’aménagements propices à la biodiversité au verger.
  • Présentation des différentes techniques de transformation : sirop de pommes, poires, fruits séchés, lacets et pâtes de fruits. Dégustation.

Adresse : 4340 Awans. La localisation exacte sera communiquée après inscription.

D. Mardi 23 avril (13h à 16h)

avec Bruno Greindl, agriculteur bio 

et Sylvain Trigalet, arboriculteur et représentant de la coopérative Reinette and co.

  • Visite du verger de hautes tiges.
  • Présentation des pratiques alternatives aux pesticides mises en place dans son verger par B. Greindl.
  • Intervention de S. Trigalet : présentation de la coopérative Reinette and co et son fonctionnement (soutien à la commercialisation des fruits,…)

Adresse : 5370 Havelange. La localisation exacte sera communiquée après inscription.