fbpx

 Vers une Wallonie sans pesticides, nous y croyons !

“Vers une Wallonie sans pesticides”, créée en 2017, est une campagne qui vise à réunir les acteurs (agriculteurs, citoyens, etc.) qui partagent la conviction d’aller vers une suppression des pesticides chimiques de synthèse en Wallonie. Pour y arriver, Nature & Progrès a choisi de proposer des techniques alternatives aux pesticides lors de rencontres en ferme avec producteurs et consommateurs afin de donner les moyens aux agriculteurs qui le souhaitent d’aller vers une agriculture sans pesticides. Découvrez les alternatives aux pesticides recueillies lors des rencontres en ferme en prairie, en cultures de maïs et céréales mais également dans nos jardins.

Et le Plan Bee, vous connaissez ? Ce projet est né de la réflexion sur les alternatives aux pesticides en betterave sucrière. Elles existent, certes, mais ne serait-il pas plus intéressant d’aborder la possibilité de produire un sucre plus respectueux de l’environnement et, ainsi, d’en diversifier la production ? Le Plan Bee souhaite répondre à cette question en étudiant la faisabilité agronomique, apicole et économique de semer des fleurs mellifères sur 10ha pour produire du miel.

Rejoignez notre communauté  ! Développons ensemble les alternatives aux pesticides mises en œuvre dans le secteur bio et osons changer nos systèmes agricoles. Soutenez-nous également en signant l’appel pour une Wallonie sans pesticides. Nous avons déjà récolté plus de 10.000 signatures !

1.901

producteurs BIO en Wallonie (chiffre qui a doublé ces 10 dernières années)

+ 1 ha

agricole sur 8 est maintenant bio
(représentant 12 % de la SAU)

15 %

de fermes sont sous contrôle bio en Wallonie,
soit une ferme sur sept

Les alternatives existent près de chez nous

Les chiffres (de Biowallonie) ci-dessus témoignent de l’engouement grandissant des agriculteurs pour un travail sans pesticides chimiques de synthèse. C’est indéniable, l’agriculture biologique est aujourd’hui bien implantée en Wallonie ! Cette tendance est marquée depuis 15 ans et concorde avec la demande toujours croissante en produits bio des consommateurs belges. Nos politiques soutiennent l’agriculture biologique et ambitionnent, via le Plan Stratégique de Développement de l’Agriculture Bio à l’Horizon 2030 (actuellement en préparation), d’atteindre 30% de SAU en bio d’ici 2030. Aux vues des enjeux environnementaux et de santé, il est indispensable de continuer à avancer dans cette direction et d’aller au-delà de cet objectif. Notre but étant de faire évoluer l’agriculture conventionnelle vers le « zéro pesticide », il est impératif d’affranchir également les 70% de superficie agricole utile (SAU) restantes de ces poisons.

En savoir plus sur les alternatives

Notre objectif est de relever le défi d’une Wallonie sans pesticides basée sur le développement des alternatives aux pesticides définies lors de rencontres en ferme ! En juin et juillet 2021, Nature & Progrès a organisé des rencontres en ferme en légumes plein champ et pommes de terre. Les comptes-rendus seront bientôt disponibles.

Alternatives en céréales

Découvrez les comptes-rendus de nos rencontres en ferme !

Alternatives en maïs

En finir avec les désherbage chimique en maïs !

Alternatives en prairies

Les prairies sont des milieux parmi les plus riches en biodiversité !

Alternatives au jardin

Mulching, compost, cultures associées, etc.

Actualités

Faire la lumière sur les co-formulants des pesticides

Faire la lumière sur les co-formulants des pesticides

L’impact des pesticides chimiques de synthèse sur la santé est indéniable ! Si certains ont des effets létaux, bon nombre d’entre eux ont des effets endocriniens ou génotoxiques. Même avec des concentrations infinitésimales, nous sommes empoisonnés !

Des champs sans glyphosate au printemps prochain ? C’est possible !

Ecoutez Bernard Brouckaert de la Ferme bio de Moranfayt, producteur Nature & Progrès qui se passe du glyphosate depuis toujours !

Chers citoyens, allez à la rencontre des agriculteurs de votre région et conscientisez-les ! Chers agriculteurs, bannissez ces produits et répondez à la demande des citoyens ! C’est tout bon pour notre santé et pour notre environnement.